Swiss Beatles Fan Club

30 novembre 2012


Le Grey Album de Danger Mouse remasterisé pour le plaisir


En 2004, Danger Mouse est au centre d'une controverse avec The Grey Album, un disque pirate, largement distribué via le téléchargement sur Internet et interdit quelques jours après son lancement. The Grey Album (l'album gris) est un mashup (mélange) de l'album éponyme des Beatles, connu sous le nom de White Album (album blanc) et du Black Album (album noir) du rappeur Jay-Z. La compagnie EMI, qui détient les droits du White Album, a immédiatement exigé le retrait de l'œuvre de Danger Mouse, qui n'avait jamais demandé les droits d'utiliser les chansons des Beatles. En revanche, les enregistrements a cappella de Jay-Z ont été rendus disponibles gratuitement par l'artiste. Huit ans après sa sortie initiale, une bonne âme du nom de John Stewart, ingénieur du son de son état, s'est proposé de remasteriser le Grey Album et de l'offrir au téléchargement gratuit.

Appuyé par des fans qui créent le Grey Tuesday, une journée (le mardi 24 février 2004) pendant laquelle les extraits du Grey Album sont disponibles gratuitement sur différents sites web en guise de protestation contre EMI, par des critiques favorables, et encouragé par la couverture médiatique qu'a suscité l'incident, la popularité du mashup est allée grandissante. L’appel à la désobéissance civile a été massivement suivi par les fans de ­ l’album, puisque selon les organisateurs, plus de 100 000 téléchargements ont été faits. La veille, des lettres envoyées par EMI à plusieurs sites participant à l’opération, n’ont pas réussi à les faire fléchir. « C’est flatteur, dit Danger Mouse dans un communiqué, j’ai fait ce projet parce que j’aime les Beatles et Jay-Z. Ça n’avait d’autre vocation que d’être une expression artistique. »

Le 8 Février 2006, Paul McCartney se produisait sur scène en duo avec Jay-Z. Interviewé peu de temps après cette prestation par Macworld UK, l'ex-Beatle a révélé qu’il avait choisi de se produire avec lui, car il était un grand fan de cet artiste et grand admirateur du Grey Album. Effectivement, alors que le management d'EMI s'opposait de manière violente aux habiles manipulations sonores de Danger Mouse, Paul McCartney commentait de son côté : « Notre compagnie a fait tout un tas d'histoires à propos de cet album. Moi je leur dis de se calmer, c'est plutôt un hommage ! » Il a aussi commenté sur le hip-hop en général : « C'était vachement cool quand ça a commencé. On pouvait y entendre des tas de références dans les paroles, tu pouvais te sentir flatté parfois. C'est un peu comme à nos débuts quand on a tenté de présenter la musique soul black à un public plutôt blanc. Aujourd'hui on boucle la boucle, c'est super. C'est comme quand tu entends un riff dont tu es l'auteur dans une autre chanson, d'abord tu cries au scandale. Et puis après tu te dis que c'est génial que quelqu'un ait pu repérer ce riff et le reproduire. J'aime le Grey Album ! » 
||

Danger MouseJohn Stewart