Swiss Beatles Fan Club

3 novembre 2012


Ringo Starr : « On était juste quatre mecs »


L’an passé, Ringo Starr avait repris la route avec son All Starr band et donné plusieurs concerts en France. À cette occasion, quelques journalistes avaient été invités à Londres, pour assister à ses répétitions, avant une discussion à bâtons rompus. La barbe noire, comme toute sa tenue, très mince et très souriant, Ringo alias Richard Starkey et ex-batteur des Beatles, se montre aussi affable et enjoué, avec un sens de la répartie qui rappelle la fameuse conférence de presse de A Hard Day’s Night. Il parle des Beatles en disant « mon autre groupe », et évoque la folie des années soixante. « C’était une époque assez incroyable, on ne comprenait pas ce qui nous arrivait, on avait parfois l’impression d’être les quatre seules personnes censées de la planète. » Et de préciser : « Vous savez, les Beatles, c’était juste quatre types qui faisaient de la musique, il ne faut pas exagérer, on n’était pas sur le Mayflower ! (Le bateau duquel ont débarqué les premiers colons aux États-Unis, en 1620). Il y avait plein de groupes partout. D’ailleurs, avant les Beatles j’avais joué avec Rory Storm and the Hurricanes, puis avec Tony Sheridan. Il se trouve que ça a décollé avec les Beatles… » Quand on lui parle de la vie en tournée, et de l’éventuelle difficulté de reprendre la route à 70 ans, il évoque encore les sixties : « À l’époque, c’était la course, on n’arrêtait pas de travailler, et de faire la fête. C’était tout l’un, puis tout l’autre, je ne me souviens pas de m’être jamais reposé, à cette époque. C’est beaucoup plus calme et facile aujourd’hui… » ||