Swiss Beatles Fan Club

14 janvier 2013


Le jour où Claude Nobs proposa les Beatles
à la Télévision suisse romande...

Swiss Beatles Fan Club dédie ces quelques lignes d'histoire en hommage à Claude Nobs, fondateur du Montreux Jazz Festival en 1967, décédé le 10 janvier 2013.

C’est ainsi qu’en 1964, il se rend à l’aéroport au volant de sa vieille voiture pour chercher les artistes de la soirée, un jeune groupe qui se fait appeler The Rolling Stones et qui se produit, ce soir-là, pour la première fois hors d’Angleterre. Une année auparavant, pour l'édition du Festival de la Rose d'Or, qui devait avoir lieu du 29 avril au 4 mai 1963, Claude Nobs c'était rendu à Londres pour rencontrer les Beatles et avait proposé à la Télévision suisse romande, qui organisait le Festival, de les faire participer, mais la chaîne de télévision refusa, sous prétexte qu'ils n'étaient pas assez connu. Il est à préciser que le succès des Beatles, n'est apparu qu'en début d'année 1963, avec la chanson intitulée
‹ Please Please Me. Jusque-là, les Beatles n'avaient eu qu'un succès mitigé avec leur premier single ‹ Love Me Do, sorti en 1962. Claude Nobs déclara à ce sujet : « Dans un petit bureau de Carnaby Street, je leur ai sorti mes prospectus, montré ce qu’était cette Rose d’or, où la BBC avait remporté une récompense l’année précédente. Ils étaient tous là, John, Paul, Ringo qui est l’un des hommes les plus drôles du monde, et George qui irradiait comme un ange. Avec Brian Epstein, leur manager, ils ont dit OK, nous venons. De retour en Suisse, le responsable des divertissements de la Télévision romande a refusé : ‹ Les Beatles ? Ils ne sont pas assez connus. › Ils sont tous passés par là ensuite, séparément. Mais l’année suivante, les Stones ont joué à Montreux. » |  |

swissinfo Nous sommes à la veille du 39e Montreux Jazz Festival (2005)... Quels sont chez vous les symptômes d’avant-festival ? 

Claude Nobs Cela dépend des années ! Des fois, c’est pas mal d’anxiété, de nervosité. Cette année, j’ai davantage délégué, peut-être aussi à cause de l’opération que j’ai subie début janvier. Une opération à cœur ouvert qui m’a fait remettre en question ma façon de fonctionner. Cela ne veut pas dire que je me suis mis en retrait: au contraire, cela me donne la possibilité de faire d’autres choses, de m’impliquer dans d’autres projets. Par exemple, j’étais à Düsseldorf il y a quelques semaines à l’occasion d’une soirée organisée, sous la présidence de Paul McCartney, pour la lutte contre les mines anti-personnel. J’ai réalisé là que j’aimerais donner davantage de mon temps pour lutter contre ce fléau. |  |

Claude Nobs a lâché une petite bombe vendredi 2 mars 2012 aux Swiss Music Awards à Zurich. Le boss du Montreux Jazz Festival a expliqué : «Lors des Grammy Awards, j’ai dîné chez Quincy Jones, avec, entre autres, Paul McCartney. Et Paul m’a demandé pourquoi il n’était pas invité cette année à Montreux alors qu’il est en tournée. Il était venu il y a 40 ans. Je lui ai répondu que notre structure ne permettait pas un tel concert, lui qui remplit des stades. Il m’a rétorqué que si je pouvais arranger quelque chose il était prêt à venir, quelque soit le cachet. Il a simplement envie de jouer à Montreux. Et ça fait chaud au cœur !» |  |

Biographie > Claude Nobs, Swiss Music Awards 2012
John Lennon et Yoko Ono, Montreux 1969 > Wings, Montreux 1972  
Ringo Starr, Montreux 1992 

Photo de couverture Paul McCartney, vainqueur en 2012 du Grammy Award pour le Meilleur Album Historique avec Band On The Run. Entouré de Jeff Lynne, fondateur du groupe Electric Light Orchestra (ELO) - Claude Nobs - Joe Walsh, membre du groupe Eagles et dont la performance avec Ringo Starr en 1992 à Montreux a marqué tous les esprits.

Photos bas de page Paul McCartney et les Wings, le 22 juillet 1972, au Montreux Jazz Festival. De passage à Montreux en avril 1969, une conférence de presse de John Lennon et Yoko Ono. Ringo Starr et le His All-Starr Band, en live, le 13 juillet 1992.