Swiss Beatles Fan Club

2 mars 2013


Paul McCartney toujours marqué par le décès de sa mère

Âgé de 70 ans, Paul McCartney a su créer un lien puissant avec ses fans sur Internet. Son site officiel – www.paulmccartney.com – est extrêmement bien conçu et offre à ses visiteurs un oeil sur le passé, le présent et le futur de l'artiste, de l'homme et du philanthrope. En février, son équipe a testé une nouvelle rubrique intitulée ‹ You Gave Me The Answer ›, qui permet aux fans de l'ex-Beatles de lui poser chaque mois une question. En 24 heures, plus de 10'000 questions ont été envoyées à l'ancien Beatles qui a choisi de répondre à Luana au Brésil. L'occasion de rendre hommage à sa mère.

« Que feriez-vous si vous aviez une machine à remonter le temps  ? », lui demande Luana. La réponse de Paul McCartney tient en quelques mots : « Je passerais plus de temps avec ma mère. » La maman de Paul McCartney, Mary, était sage-femme. Elle est décédée à l'âge de 47 ans d'une embolie après une opération chirurgicale destinée à soigner son cancer du sein. La future star n'avait que 14 ans.

« Le soir, quand elle rentrait, elle cuisinait. Nous n'avions que peu de temps à passer ensemble, mais elle était une présence réconfortante dans ma vie », a raconté Paul McCartney, selon nos confrères du Dailymail. « Quand elle est morte, l'une des difficultés que j'ai rencontrée, c'est d'avoir de plus en plus de mal à me souvenir de son visage. Je pense que c'est la même chose pour tout le monde. » Paul McCartney a souvent évoqué le souvenir de sa mère dans les interviews, d'abord parce qu'elle lui a inspiré l'une des chansons les plus célèbres des Beatles : « Elle m'est apparue dans un rêve, je distinguais parfaitement son visage, particulièrement son regard. Et très doucement, très rassurante, elle m'a dit : ‹ Let it be ›. C'était adorable. Je me suis levé avec ce sentiment de bien-être. C'était comme si elle avait choisi son moment, alors que je traversais une période difficile, pour m'apparaître et me dire : ‹ Détends-toi, arrête de te battre contre tout, laisse-toi porter ›. J'écris des chansons alors je suis allé à mon piano et ça m'est venu : ‹ When I find myself in times of trouble, mother Mary comes to me / Speaking words of wisdom, let it be. › »

‹ Let it be › est extrait de l'album du même nom des Beatles. Leur douzième et ultime album original avant la fin de leur incroyable aventure. C'est à cette période que Paul McCartney rencontre sa future épouse Linda et, une fois encore, il crédite sa mère pour cette rencontre : « C'est comme si elle me l'avait envoyée. » Linda et Paul McCartney auront trois enfants : Stella (1971), James (1977) et l'aînée (1969) qui se prénommé Mary... évidemment.
|@|