Swiss Beatles Fan Club

7 juin 2013


The Rabeats au Music Festival Promo 2013

Le comité du Music Festival des Promotions du Locle (Suisse) a dévoilé le programme de la 39e édition de la manifestation, les 5 et 6 juillet prochain. A l’affiche, deux locomotives, des valeurs sûres, des découvertes et aussi le retour de quelques amis de la manifestation. 

En tout 14 formations se produiront sur les deux jours, entre le rap celtique de Manau, la pop nostalgique des Rabeats qui va reprendre des tubes des Beatles ou encore les rythmes envoutants des cubains de Septeto Nabori. Une programmation de plaisir, a assuré la vice-présidente Françoise Gaffner Feller. «Parce que plus on avance en âge, plus on a envie de se faire plaisir !» Sûr que le public acquis du festival ne boudera pas le sien. 

Cette année, c’est une première, un système de gobelets recyclables est instauré, en collaboration avec la centaine de stands présents aux Promos. Et pour les fêtards, plusieurs possibilités s’offrent à eux pour rentrer en sécurité : les transports publics grâce au partenariat avec TransN, ou le système ‹ Be my angel tonight. L’accueil dodo, lui, est reconduit mais dans les locaux du Cellier de Marianne. |@|

Information

The Rabeats

L’illusion est parfaite lorsque ces quatre garçons dans le vent montent sur scène : de leurs coupes de cheveux, à leurs costumes, en passant par la scénographie, tout est fait pour emmener le public dans l’ambiance des années 60… Ils offrent un spectacle, époustouflant d’énergie et de sincérité, replongeant les uns dans la nostalgie du plus mythique des groupes anglais, la faisant découvrir aux plus jeunes.

Au service exclusif de la musique des Beatles, ces musiciens hors pair entrent dans la peau de leurs modèles pour restituer les célèbres mélodies, les harmonies inouïes et l'énergie rythmique indémodable de leur modèle. Les diverses époques de la discographie des Beatles sont visitées. Les succès les plus célèbres
‹ Help !, ‹ Yesterday, ‹ A Hard Day's Night, ‹ Can't Buy Me Love… défilent, comme les images d’actualité de l’époque, distillées sur un écran de télé désuet.

La deuxième partie est consacrée aux albums studios notamment
‹ Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, l’‹ Album Blanc et ‹ Abbey Road avec en toile de fond un light show polychrome du plus bel effet psychédélique. Un quatuor à cordes habille parfois d’un volume supplémentaire le groupe alors que s’ajoute la mélopée d'un piano à la palette des guitares et de la batterie. Toujours plus nombreux les spectateurs, galvanisés par deux heures de concert, s’enflamment sur un ‹ Twist And Shout débridé.

Biographie > Site web