Swiss Beatles Fan Club:

7 août 2013



Robin Nolan rend hommage à Ravi Shankar et George Harrison

Bien qu’imprégné de musique hot club, Robin Nolan a toujours tracé son propre chemin, trouvant son propre style en parcourant le monde et en croisant les cordes avec des musiciens évoluant dans différentes esthétiques musicales.

‹ Gypsy Blue ›, qui ouvre le disque et lui donne son titre, en est une bonne illustration : swing avec une pointe de riffs rock’n’roll et petites citations matinées d’influences gypsy ; au sommet de son art, maître Robin, au phrasé parfois acrobatique, toujours original et surprenant, envoie quelques belles fusées, magistralement soutenu par une rythmique exemplaire : Kevin Nolan, guitare d’accompagnement et Arnoud van den Berg, contrebasse.

Ecrit et interprété à la slide indienne par Robin, ‹ Ravi ›, le morceau suivant, est un blues lumineux et contemplatif en hommage à Ravi Shankar et George Harrison (Robin rencontra le premier chez le second). Ayant acheté un disque de Robin Nolan, le jardinier d’Harrison le fit écouter à l’ex-Beatles qui, sous le charme, invita le guitariste à venir jouer dans sa propriété de Friar Park ; Un vrai conte de fée ! Pas étonnant donc que le disque sorte sur le label Hot Records de Dhani Harrison, le fils de George, son ami depuis des années.

Robin imprime sa marque à tout ce qu’il touche (cf. ses étonnantes relectures de ‹ Rainsong › de Led Zeppelin et de ‹ Buckets of Rain › de Bob Dylan, ces versions très robinnolanesques de ‹ Dream of You › ou ‹ Sweet Georgia Brown ›, standard pourtant éculé que Robin se réapproprie de façon totalement originale : pris sur tempo lent, avec accélération en milieu de morceau, déconstruction du thème et chorus aux accents bluesy).

Même chose pour ‹ Anniversary Song › ou ‹ Paquito › de Ninine, ces reprises permettant surtout à Robin de nous surprendre et d’affirmer une vraie personnalité (cf. sa version de toute beauté de ‹ Flora ›, compo de Dorado que Robin a toujours affectionnée, rarement interprétée avec autant d’intelligence, de sensibilité et de finesse). Très inspirées, ses propres compos vont du swing (cf. le nerveux ‹ Mokum Swing › qui sonne comme un standard) à la ballade sentimentale (cf. ‹ Snow ›, au thème magnifique, conjuguant rythmes latins et chorus lumineux).
|@|

Site web > Facebook > iTunes