Swiss Beatles Fan Club

28 août 2013


Hommage à Sid Bernstein décédé,
l'homme qui fit venir les Beatles en Amérique

Sid Bernstein avait construit une carrière de promoteur musical aux Etats-Unis, en produisant notamment Miles Davis, Judy Garland, Tony Bennett et Nina Simone, lorsqu'au début de 1963, il est devenu fasciné par les Beatles, après avoir lu la couverture des journaux britanniques parlant de l'hystérie du public lors de leurs concerts. Alors que leurs disques n'intéressaient pas les disc jockeys américains et que leurs coupes au bol restaient ignorées de la jeunesse de Philadelphie ou San Francisco, Sid Bernstein contre l'avis de plusieurs personnes prit le risque de proposer un contrat pour une prestation des Beatles à New York. Son représentant à Londres l'informa que les natifs de Liverpool ne sont qu'un phénomène local.

En mars 1963, Sid Bernstein persiste et prend contact avec Brian Epstein, le manager des Beatles, et offre 6'500 dollars pour deux spectacles en proposant une date à trois mois. Epstein répond qu'il ne veut pas mettre le groupe à New York avant 1964 en supposant qu'ils aient fait des progrès sur le marché américain d'ici là. En feuilletant son calendrier de bureau, Bernstein propose le 12 février - une fête nationale (l'anniversaire de Lincoln) donnant la possibilité aux jeunes en congé d'école d'assister au concert. Epstein accepte et Bernstein réserve rapidement les spectacles.

Alors que les Beatles ont déjà quatre N°1 consécutifs en Grande-Bretagne, après ‹ Please Please Me ›, ‹ From Me to You › et ‹ She Loves You ›, le 1er février 1964, le single ‹ I Want to Hold Your Hand › atteint la première place du hit-parade américain. Le 7 février, ils s'envolent de l'aéroport londonien de Heathrow investi par une foule imposante de plusieurs milliers de personnes venues leur souhaiter bon voyage. Les Beatles sont accueillis, à l'aéroport JFK de New York, par 10'000 fans en folie. Le 9 février, ils font leur première apparition sur la chaîne de télévision CBS, lors de l'émission musicale du Ed Sullivan Show, devant une audience record de 70 millions de téléspectateurs. Le 11 février, le groupe se produit pour la première fois en concert à Washington. Les deux représentations du 12 février à New York, au prestigieux Carnagie Hall, sont organisées par Sid Bernstein.

Ces premiers concerts américains du quatuor de Liverpool, marquèrent le début de la Beatlemania aux Etats-Unis. Sid Bernstein par la suite, a fait passer l'Atlantique aux Kinks, aux Rolling Stones ou à Jimi Hendrix. Par la venue et le succès des Beatles, il contribua à lancer la
‹ British Invasion sur le sol américain.

Sid Bernstein produira par la suite le concert des Beatles au Shea Stadium le 15 août 1965. Ce premier concert rock organisé dans un stade réunit 55'600 spectateurs. Lorsqu'il invite les Rolling Stones à se produire à leur tour au Carnegie Hall, le comportement des fans, qui insultent les ouvreuses et montent sur les sièges valent à Sid Bernstein d'être banni de la salle.

Après la séparation des Beatles, en 1970, Sid Bernstein tente à plusieurs reprise d'organiser la réunion du groupe. En 1976, il prend une page de publicité dans le New York Times pour leur proposer de se produire, ensemble ou séparément lors d'un concert de charité. Sans succès. Il avait publié ses mémoires en 2002 sous le titre ‹ It's Sid Bernstein Calling ›. Il est dédédé le 21 août à Manhattan. Il avait 95 ans.
|  |