Swiss Beatles Fan Club

27 octobre 2013


Magazine Rolling Stone : Spécial Beatles

1963 L'année du big bang

Si la date du 22 novembre 1963 est à jamais restée gravée dans la mémoire collective, ce n'est pas à cause d'eux, bien sûr, mais d'un événement tragique qui, pour toute une génération aura marqué un tournant dans l'histoire du 20e siècle. Ce jour-là, John Fitzgerald Kennedy est assassiné à Dallas. Amplifié par la télévision et, bientôt, par les images granuleuses des derniers instants du président filmées par Abraham Zapruder, la nouvelle provoque un choc émotionnel sans précédent qui se propage bien au-delà des frontières des Etats-Unis : l'équivalent « du 11 septembre 2001 de l'époque » ainsi que l'écrira le journaliste musical anglais Paul Du Noyer, éminent spécialiste des Beatles. Car ce 22 novembre 1963 se caractérise  aussi, encore que plus anecdotiquement, par la sortie du deuxième 33 tours du quatuor, ‹ With the Beatles ›, au terme d'une année menée tambour battant.

Unanimement salué par les critiques de l'époque, ‹ With the Beatles › n'est peut-être pas un très grand classique - en fait, il se démarque à peine, musicalement, de leur premier album sorti seulement huit mois plus tôt - mais c'est celui qui va à la fois cristalliser la déferlante qui vient de s'abattre sur l'Angleterre (la Beatlemania, terme inventé par la presse british entre la fin des sessions de l'album et sa parution deux mois plus tard) et préparer la déflagration que les Beatles ne vont pas tarder à provoquer également de l'autre côté de l'Atlantique.


On Air Live at the BBC Volume 2

Tous les amoureux des Beatles vous diront que si l'on veut vraiment saisir l'essence du groupe, il est indispensable de se prolonger dans les séances qu'ils enregistrèrent pour la BBC entre 1962 et 1965. C'est probablement pour cette raison que les coffrets pirates tels que ‹ The Complete BBC Sessions › furent longtemps considérés comme une sorte de Graal, en dépit d'une qualité sonore parfois médiocre.

Dès 1989, le staff d'Apple Records, dirigé par leur ex-road manager Neil Aspinall, s'était intéressés à ces bandes, parfois essaimées dans de lointaines stations de radio aux quatre coins du Royaume-Uni, la BB ayant ‹ malencontreusement › détruit les masters. Or, hormis une poingée de chansons et quelques dizaines d'outtakes découlant directement de leur processus d'enregistrement, il existait très peu de matériel réellement inédit des Beatles sur les étagères d'Abbey Road. Logiquement, ces bandes allaient en partie être regroupées dans les coffrets ‹ Anthology › parus dans les années 90. Plus de vingt ans aprés la séparation du groupe, la demande du public ne cessait de d'augmenter. |  |

Rolling Stone | No 59 | Novembre 2013