Swiss Beatles Fan Club

17 février 2014


Les Beatles se produisent au prestigieux Carnegie Hall

Le 12 février 1964, au lendemain du premier concert sur sol américain au Coliseum de Washington, les Beatles reviennent à New York pour donner deux concerts au prestigieux Carnegie Hall. Le voyage en train au départ de Washington dure deux heures, mais une fois arrivé à la gare, leur limousine est incapable de passer à travers la foule. Ce jour-là est une date fériée pour commémorer l'anniversaire d'Abraham Lincoln et les autorités de la ville de New York ont laissé les 10'000 fans converger vers la gare de Penn Station pour accueillir les Beatles. Ils sont emmenés à l'Hôtel Plaza en taxi, et après une douche rapide et changement de vêtements, le groupe est passé par les cuisines pour ne pas être confronté à la meute de fans se trouvant devant le bâtiment.

Les billets mis en vente le 27 janvier ont été épuisés le lendemain. Les deux concerts sont suivis par 2'900 spectateurs à chaque représentation. Le premier à 19 h 45 et le second à 23 h 15. Les sets ne durent toutefois que 34 minutes, ce que la presse ne manquera pas de critiquer. 

Alors qu'il avait reçu l'autorisation par Capitol Records, le producteur des Beatles, George Martin, s'est vu refusé l'enregistrement des performances par le syndicat de la Fédération américaine des musiciens. Entre les deux shows, en présence de Dirk Clark cofondateur du label Swan Records de Philadelphie et de George Martin, les Beatles reçoivent un disque d'or pour la vente de 1 million d'exemplaires du single ‹ She Loves You.

Après le spectacle organisé par le promoteur Sid Bernstein, ce dernier essaie de négocier avec Brian Epstein un nouveau concert new-yorkais au Madison Square Garden, juste avant que le groupe ne quitte la semaine suivante les Etats-Unis. Une offre conséquente est proposée de 25'000 dollars, plus un don caritatif de 5'000 dollars. Le promoteur assure que les billets du concert seront imprimés rapidement. « Laissons cela pour la prochaine fois », répond le manager des Beatles. Malgré une nouvelle série de concerts en août et septembre 1964 et les tournées de 1965 à 1966, jamais le groupe de Liverpool ne jouera au célèbre Madison Square Garden. Pas plus qu'il ne reviendra au Carnegie Hall.

Pour rappel, en juillet 1963, Bruno Coquatrix (directeur et propriétaire de la salle de music-hall de l'Olympia) et Brian Epstein ont signé un contrat de 41 représentations pour un montant de 3'000 livres sterling (5'000 dollars en 2014). L'Olympia, la mythique salle parisienne au Boulevard des Capucines, accueillera pendant 3 semaines les Beatles, les vedettes montantes de la scène britannique. |  |

Information