Swiss Beatles Fan Club

4 février 2014


Rooftop Concert : la dernière prestation des Beatles


Let It Be est un film de 1970, réalisé par Michael Lindsay-Hogg, montrant les Beatles lors de répétitions et d'enregistrements de chansons en janvier 1969 pour l’album du même nom. À l’origine, l’objet de ce film est de montrer les Beatles jouant en direct (live) en studio, en train de créer leur prochain disque, le tout s'achevant par un concert. Toutefois, au moment du tournage, le groupe commence déjà à se disloquer, et ce document filmé est le témoignage d’une partie des événements qui ont mené à sa séparation.

D'après son concept original, le film est censé s’achever par un concert, ce qui constituerait la première prestation publique du groupe depuis la fin de leur dernière tournée, le 29 août 1966, au Candlestick Park de San Francisco. Cependant, le groupe a du mal à s'accorder sur un format. Paul McCartney suggère d’aller jouer dans un petit club, comme les Beatles le faisaient au début de leur carrière. John Lennon pense de son côté le faire le plus loin possible, comme en Afrique. On l’entend aussi dire sarcastiquement qu’ils devraient jouer dans un asile. Ringo Starr veut rester en Angleterre. George Harrison se montre réticent à toute performance publique.

N’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur quelque lieu que ce soit, les membres du groupe optent finalement pour un concert « privé » sur le toit de l’immeuble Apple, à Londres. Les Beatles se produisent donc à cet endroit en compagnie de Billy Preston le 30 janvier 1969. Le film montre des passants surpris par le bruit émanant du haut du bâtiment vers lequel ils lèvent la tête. Le rooftop concert (concert sur le toit) et le film s’achèvent lorsque la police intervient pour mettre fin à cette prestation, la toute dernière des Beatles hors des studios. Elle aura duré 42 minutes.

Sur le toit de l’immeuble de leur société Apple Corps, les Beatles jouent cinq titres différents : Get Back (trois fois), Don't Let Me Down (deux fois), I've Got a Feeling (deux fois), One After 909, Dig a Pony, une brève version du God Save the Queen, et abordent rapidement I Want You (She's So Heavy), que l’on retrouve sur l’album Abbey Road, et qui ne sera pas enregistré ce jour-là, le second ingénieur du son Alan Parsons étant en train de changer de bande.

Après la dernière chanson de ce concert historique, on entend Paul McCartney dire : « Thanks Mo’ ! » (« merci Mo' ! »), saluant ainsi les applaudissements enthousiastes et les encouragements de Maureen Starkey, la femme de Ringo Starr. John Lennon conclut avec sa célèbre remarque : « I'd like to say 'thank you' on behalf of the group and ourselves, and I hope we passed the audition ! » (« Je voudrais vous remercier au nom du groupe et de nous-mêmes, et j’espère que nous avons réussi l’audition ! »). |