Swiss Beatles Fan Club

7 mars 2014


Annie Leibovitz, la photographe des stars

A 64 ans, Annie Leibovitz est la photographe la plus cotée de ces trente dernières années. Portraitiste des géants Vogue et Vanity Fair, ses clichés immortalisant la crème du show business ont fait le tour de la planète, provoquant souvent l’admiration, parfois la consternation de l’Amérique puritaine.  Alors Annie, à nous de faire ton portrait!

La petite fille du Connecticut en a fait du chemin. Annie Leibovitz nous vend du rêve depuis le début des seventies, n’éprouvant aucun complexe à sublimer les stars de hollywoodiennes, et à rendre glamour les icônes politiques. Un culte du beau, de l’esthétique, au service de l’imagination de celle qui voulait un temps devenir peintre. Et ceci de se ressentir à travers les tableaux léchés, romanesques, parfois surréalistes, qu’elle met en scène. Elle n’hésite pas à plonger les sujets de ses portraits dans des situations inattendues (Whoopi Goldberg), ni à réunir des artistes d’univers différents dans des panoramas inspirés de contes féeriques (La belle et la bête) et de mythologies (Romus et Romulus).

Une théâtralité dont elle a choisi d’user depuis ses premiers travaux pour Rolling Stone Magazine, référence mondiale du journalisme musical. En ressortent des couvertures devenues des classiques, et un shooting bouleversant
: au matin du 8 décembre 1980, elle immortalise sans le savoir les derniers moments de John Lennon, dans son appartement. Ironiquement nu en position fœtale, l'ex-Beatles se love avec passion contre sa compagne, Yoko Ono. Il sera assassiné le soir même.

L’année 1983 marque son arrivée au sein du prestigieux magazine Vanity Fair. Elle y officie toujours, et en a fait parfois trembler les murs. En 1991, elle fait poser nu Demi Moore à 8 mois de grossesse. Emoi de l’opinion publique qui lui reproche d’érotiser le corps d’une femme enceinte. Idem en 2008, lorsqu’elle photographie topless, mais de dos, une Miley Cyrus de 15 ans, qui ne portait alors pas les cheveux courts et ne sortait pas sa langue à tout va.

Si elle côtoie à longueur d’année les plus grandes stars du paysage musical, cinématographique et politique mondial, Annie Leibovitz a toujours consacré une partie de son temps à photographier ses proches, comme sa compagne de 15 ans aujourd’hui décédée Susan Sontag, et des instants de sa vie, comme la naissance de ses filles. Elle se plaît également à photographier des artistes anonymes, des paysages. Elle s’est ponctuellement frottée au photo-journalisme, allant capturer le chaos de Ground Zero au lendemain du 11 septembre 2001, et la guerre au Kosovo.

Annie Leibovitz est celle qui a influencé toute une génération de photographes. Celle qui vit à cheval entre deux mondes. Celle qui contemple le rêve hollywoodien sans jamais y succomber. «
Je suis plus soucieuse du fait de faire du bon travail, que d’être célèbre». |  |

Doucmentaire: Life Through a Lens
Bande-annonce