Swiss Beatles Fan Club

27 mars 2014


John Lennon et d'autres stars mythiques
ressuscités sur une île paradisiaque

La marque néerlandaise Bavaria, qui commercialise des bières, a créé le buzz en redonnant vie à des stars défuntes à travers une publicité délirante. S’il est toujours bon de rappeler que la consommation d’alcool doit se faire avec modération, le visionnage de cette publicité pour une bière néerlandaise, lui, est plutôt à conseiller tant il est amusant. Les stars des 60 dernières années brutalement disparues, dans des circonstances qui laissent toujours quelques fans perplexes, y sont mises en scène, levant le voile sur les causes factices de leur disparition.

Sur fond de musique disco, le clip publicitaire s’ouvre avec un zoom progressif sur une île perdue et ensoleillée, où une jolie serveuse officie en tout petit bikini. Elle salue d’une voie doucereuse un Elvis Presley un peu défraîchi qui la remercie d’un sourire enjôleur pour la bière qu’il s’empresse de porter à ses lèvres. La belle continue son chemin dans le sable fin, tandis que Marilyn Monroe ridée mais soignée, tartine de crème solaire les abdos bétonnés du rappeur Tupac, bouteilles à portée de main. Quand la serveuse arrive enfin au bar reposer son plateau, Kurt Cobain, moins sombre que de coutume, gratouille mollement sa guitare de la main gauche, tandis que John Lennon, son acolyte, lance un «
Hey Jude!» évocateur à la demoiselle.

Alors que tout ce beau monde se prélasse au soleil, une petite boule d’énergie toute de jaune vêtue, figurant Bruce Lee, donne l’alerte. Chacun se mobilise et
‹ replie cette île paradisiaque pour ne pas se faire repérer de ceux qui les croient disparus. Mais Elvis Presley qui pensait qu’un arbre suffirait à dissimuler son ventre proéminent manque de faire capoter l’opération. Le capitaine du bateau au loin, ahuri, explique à son équipage qu’il vient d’apercevoir le King. Par chance, personne ne le croit, et le secret de l’île est préservé, permettant à ses hôtes de luxe de retourner à leur farniente. Cette fin là n’est-elle pas préférable à celle que ces stars ont réellement connue? |  |