Swiss Beatles Fan Club

14 avril 2014


Dr Zuk et Mr Lennon: le dentiste-cloneur bute sur la science

Le dentiste qui s'est mis en tête de cloner le chanteur a encore frappé ! Après avoir lu quelques guides sur l'éducation des enfants, le Dr Michael Zuk revient avec un plan d'attaque. Les gens ont raison de se méfier des dentistes, certains d'entre eux sont vraiment... étranges. La preuve : ce dentiste canadien qui s'est mis en tête de cloner John Lennon. On en avait déjà parlé: il a acheté une dent de l'ex-Beatles aux enchères, pour 30 ' 000 dollars (rien qu'avec ça, on comprend que le type n'est pas forcément l'homme le plus équilibré qui soit) et s'est mis en tête de cloner le chanteur grâce à l'ADN contenu dans sa molaire, parce que « si les scientifiques arrivent à cloner des mammouths, pourquoi pas des humains ? ».

Quoi qu'il arrive, rassurez-vous chers fans de John Lennon : le cloneur fou est revenu, mais a un peu avoué sa défaite en expliquant à une chaîne américaine qu'au vu des avancées de la science, baby-Lennon, ce n'était pas pour maintenant. Cela ne l'empêche pas de déjà prévoir comment il va l'éduquer : « Il sera sa réplique exacte, mais bon, j'espère que j'arriverais à le tenir loin des drogues, des cigarettes et de ce genre de choses ». Bon, par contre, ce ne sera pas la loi qui l'arrêtera dans sa folie créatrice : « Tout dépend d'où on fait ça. Si ça n'est pas permis dans un pays, on le fera dans un autre. »


Evoquant la possibilité que l’enfant réclame par la suite un droit sur l’héritage de Lennon, le dentiste assure: «Il ne me viendrait pas à l’idée de réclamer une part de cet héritage s’il venait à en faire la demande une fois en âge de le faire». Poussant encore plus loin sa malsaine et farfelue logique, l’homme a suggéré qu’il pourrait réaliser plusieurs clones. «Si cela marche une fois, ça marchera plusieurs fois, non?»... Affaire à suivre. |  |

Premier épisode