Swiss Beatles Fan Club

23 juillet 2014


Un arbre en hommage à George Harrison
dévoré par des beetles

L'histoire est parfois facétieuse. Par une cruelle et amusante ironie, quelques beetles de Los Angeles - des scarabées dans la langue de Molière - n'ont fait qu'une bouchée de l'arbre dédié à George Harrison, l'un des quatre membres historiques des Beatles.

En 2004, trois ans après la disparition du musicien, la municipalité de Los Angeles décide d'honorer la mémoire de l'immortel «
Quiet Beatle». Ce dernier a passé les dernières années de sa vie en Californie, au bord du Pacifique et, de l'avis de ses amis, il a coulé des jours heureux dans la ville des Anges.

Le conseil municipal choisit de fixer son mémorial dans l'un des plus luxuriants jardins de la mégalopole, le parc Griffith. La décision est unanime. George Harrison était un passionné d'horticulture. A la manière de Louis XIV ou de Fouquet, dans toutes ses propriétés, il aimait consacrer une grande partie de son temps et son énergie à embellir les jardins. 


La plaque commémorative est posée le 22 février 2004 au pied d'un pin. L'arbre est majestueux. Durant une décennie, jusqu'en 2013, il s'épanouit. Jusqu'à l'invasion assassine d'une colonie de scarabées. Les conifères sont des arbres fragiles et les coléoptères sans pitié.

Le responsable de la communication de la ville et la direction du parc Griffith ont déjà pris la décision qui s'impose. Un arbre sera replanté, en lieu et place de l'ancien. Peut-être devraient-ils, désormais, jeter leur dévolu sur un chêne... ou un roseau.
|  |