Swiss Beatles Fan Club

11 juillet 2014


La campagne d'automne de John Varvatos 2014
met en vedette Ringo Starr pour une action caritative

Après avoir immortalisé les musiciens du groupe Kiss dans sa campagne printemps-été 2014, John Varvatos continue de mettre les légendes du rock en avant en choisissant Ringo Starr, afin de représenter sa marque pour l’automne prochain devant l’objectif du photographe Danny Clinch à Los Angeles. Plus qu’une opération de publicité, il s’agit aussi d’une initiative caritative placée sous le signe des réseaux sociaux, puisque le batteur des Beatles y invite par hashtag à faire comme lui le célèbre signe V, geste synonyme de Peace & Love, qui est aussi le nom de sa fondation.

Etabli en soutien de la Fondation David Lynch, le Ringo Starr Peace & Love Fund met en place des programmes de méditation transcendantale en vue de soutenir les victimes de stress post-traumatiques. Dans le cadre de cette campagne, toute photo taguée #peacerocks sur les réseaux sociaux permettra de reverser 1 dollar au Peace & Love Fund, une façon intelligente de concilier mode, marketing et bonne action.

Ringo Starr, même en prenant la pose, continue de faire passer le message d’amour et de paix qu’il a tenté de diffuser pendant plus de 40 ans. «J’ai attendu longtemps pour devenir mannequin!» affirme la star en plaisantant avant de continuer: «Et c'est un excellent moyen de le faire - le tout pour une bonne cause. J'invite tout le monde à nous rejoindre et utiliser le hashtag #peacerocks. »

«Depuis mon enfance, Ringo est une véritable icône pour moi. Sa musique et son cœur sont sans pareil, non seulement dans l'univers du rock'n'roll, mais dans le monde en général. D'avoir la chance de le connaître et de travailler avec lui a été l'une des expériences les plus motivantes et stimulantes de ma vie», a indiqué John Varvatos.

Un défilé de stars derrière les fûts

Dans la vidéo promotionnelle mise en ligne le 7 juillet, jour d'anniversaire des 74 ans de Ringo Starr, il proclame son amour de la batterie et se souvient de ce qui l'a amené à devenir un musicien respecté. Il raconte comment il bavait devant les vitrines de Liverpool jusqu'à ce que son beau-père lui achète pour ses 13 ans un kit de batterie à 15 euros. «J'ai commencé à taper tout seul, sans prendre de cours », se souvient l'auteur de ‹ Octopus's Garden › sur l'album Abbey Road des Beatles. «L'avantage à cette époque c'est qu'il suffisait d'avoir l'instrument pour être dans un groupe», s'amuse-t-il. «J'aimais leur son (des batteries), leur profondeur, ce qu'elles me donnaient - c'est juste mon instrument».

Alors que l'ancien Beatles se remémore ses souvenirs, une dizaine de copains défilent derrière les fûts: Chad Smith (Red Hot Chili Peppers), Clem Burke (Blondie), Jim Keltner (Traveling Wilburys), Matt Sorum (Guns N' Roses), Tré Cool (Green Day) et Steven Tyler (Aerosmith). On y voit aussi l'acteur Jeremy Piven, le présentateur Jimmy Kimmel et le couturier John Varvatos. Le rockeur mythique est ravie de l'expérience: «Je tiens à remercier John pour cette campagne et tout ce qu'il a fait - c’est un bon gars, à l'intérieur comme à l’extérieur l'extérieur. Donc n'oubliez pas, #peacerocks et Love Rolls! Peace & Love.» |  |

Site web #peacerocks