Swiss Beatles Fan Club

30 août 2014


Trente-quatre ans après l'assassinat de John Lennon,
Mark David Chapman présente ses excuses
 

Le 8 décembre 1980, Mark David Chapman assassine l'ex-Beatles John Lennon en lui tirant cinq fois dessus alors que ce dernier rejoignait le Dakota Building et son appartement de l'Upper West Side à New York avec sa femme Yoko Ono. Trente-quatre ans plus tard, l'homme est toujours en prison, et s'est vu refuser depuis l'année 2000, huit demandes de remise en liberté. Chapman a profité de sa huitième audience pour -enfin !- exprimer des regrets. « Je suis désolé d'avoir été un tel idiot, a-t-il déclaré, et d'avoir choisi le mauvais chemin vers la célébrité. », rapporte le journal britannique The Independent.

Il s'est aussi excusé d'avoir été la cause de tant de souffrances. « De nombreuses personnes l'aimaient, a-t-il continué. Il était un homme très talentueux, et sa disparition est encore une douleur pour de nombreuses personnes. » Il a expliqué qu'il recevait encore de nombreuses lettres de fans du chanteur. L'homme avait précisé qu'en tuant John Lennon il souhaitait atteindre une « notoriété immédiate ». « Je pensais qu'en tuant un chanteur, je deviendrai quelqu'un » avait-il confié en 2011.

Malgré l'expression de son remords, Mark David Chapman s'est vu refuser, à nouveau, sa demande de remise en liberté, ont annoncé le 22 août dernier les autorités pénitentiaires de l’Etat de New-York. « La demande est rejetée. Après examen (...) le panel a déterminé que si vous êtes libéré maintenant, il y a une probabilité que vous ne viviez pas en liberté sans à nouveau violer la loi, et votre libération serait incompatible avec le bien-être de la société », a notamment conclu la commission de révision des peines.

Cette décision ne peut que soulager Yoko Ono, qui refuse catégoriquement l'idée d'un Chapman en liberté. Elle craint pour sa sécurité, celle de son fils Sean Lennon (38 ans) et de Julian (51 ans), l'aîné de John Lennon, dont la mère est Cynthia Powell. Paul McCartney non plus ne souhaite pas oublier. Il tenait des propos sans ambiguïté à l'égard de l'assassin dans le magazine Rolling Stone, en octobre 2013 : « C'était le geste d'un connard fini. (...) Ce qu'il a fait est impardonnable. (...) C'est quelqu'un qui a commis un acte de folie, un acte irréversible. Pourquoi devrais-je lui accorder mon pardon ? »

Mark David Chapman demeure inquiétant : lors d'une précédente audience, en 2010, il avait expliqué à la commission qu'il avait longtemps hésité à assassiner la star de la télévision Johnny Carson et Elizabeth Taylor avant de se rabattre sur John Lennon, qu'il estimait plus facile d'accès. Âgé aujourd'hui de 59 ans, il a été condamné en 1981 à une peine de perpétuité, avec une période de sûreté de vingt ans. Il est actuellement incarcéré au centre correctionnel d'Attica.
|  |