Swiss Beatles Fan Club

1 août 2014


Entre ombre et lumière, douceur de l’éclairage:
Mary McCartney, photographe de la collection Simone Pérèle

La campagne ne pouvait être photographiée que par une femme. Et qui mieux que Mary McCartney, fille de photographe, sœur de créatrice, pouvait capter la sensualité féministe de la marque de lingerie culte Simone Pérèle? C’est bien la fille de Paul McCartney qui a été choisie par la maison familiale pour photographier la collection Automne-Hiver 2014/2015. Les clichés sont d’une beauté rare. Entre ombre et lumière, douceur de l’éclairage et éclat des couleurs des dessous, il en émane une délicate volupté.

Simone Pérèle est une marque de lingerie française créée en 1948 par une visionnaire, à la fois attachée à la notion de bien-être de la femme, et à son esthétique. Comme le raconte sa petite-fille Stéphanie, qui a repris le flambeau, sa grand-mère, qui venait d’ouvrir son atelier de corseterie dans le IXe arrondissement de Paris, eut l’idée «révolutionnaire pour l'époque» d’«associer confort, séduction et audace créative». «Pour révéler toute leur beauté, commençons par libérer le corps des femmes», s’est dit l’artiste, encouragée et aidée dans son entreprise par son mari, qui s’occupera de l’aspect commercial – une association également moderne et exemplaire. C’est ainsi que «la corseterie céda la place à la lingerie», résume Stéphanie Pérèle sur le site de la griffe.

«Une marque créée par une femme pour les femmes»

La Française connut quelques succès mémorables, tels que le soutien-gorge à pinces dites «
soleil» en 1961, ou son modèle Pétale, «invisible», qui monte jusqu’au bonnet C, jusqu’alors inexistant en lingerie. C’est là aussi l’une de ses spécificités: encore aujourd’hui, la marque propose de très grandes tailles, trop difficilement trouvables dans le commerce. «La promesse d’une marque créée par une femme pour les femmes», que les héritiers de la créatrice s’attachent à tenir depuis son décès en 1995, tout en la faisant évoluer avec son temps. C’est ainsi qu’un nouveau site, sous la forme d’un Tumblr, a été lancé. Simone Pérèle devient ainsi la première marque de lingerie à utiliser la plateforme sociale.

Ce n’est donc pas anodin si la griffe a choisi Mary McCartney, spécialisée dans les portraits et la mode, et qui a d’ailleurs régulièrement shooté les campagnes de sa célèbre sœur, Stella McCartney. La Britannique de 44 ans est une «
enfant de la balle», qui a accompagné ses parents durant presque une décennie lorsqu’ils composaient le groupe «Wings», et développé des photos avec sa mère, Linda McCartney, depuis sa plus tendre enfance. Dans une interview  accordée au «Telegraph» en 2010 à l’occasion de la sortie de son livre rétrospective From Where I Stand (après 15 ans de carrière), elle disait ainsi se revoir, à quatre ou cinq ans, dans la chambre noire de sa maman: «Je me souviens avoir vu de la magie dans le fait de mettre un morceau de papier blanc dans un bac et de le voir apparaître une image.» C’est aussi tout naturellement qu’elle admirait sa photographe de maman dans son travail, et lui piquait son matériel pour en faire l’expérience.

Mary McCartney se «cache derrière l’objectif»

Linda McCartney a d’ailleurs rencontré celui qui allait devenir son mari dans le cadre de son travail pour les Beatles. C’est en outre elle qui a pris la photo qui figure sur le premier album solo de Paul McCartney en 1970, sur laquelle on voit leur fille aînée, bébé, dans la veste de son père. Sous le feu des projecteurs dès son plus jeune âge, Mary McCartney dit avoir «
utilisé l’appareil photo pour se cacher derrière».

Mary McCartney a deux demi-sœurs, Heather, 51 ans (la fille de sa mère, que Paul McCartney a adoptée au début de leur relation), et Béatrice, 10 ans, née du deuxième mariage de son père, avec l’ex-mannequin Heather Mills
; une sœur et un frère, Stella McCartney, 42 ans, et James, 36 ans. Sa maman est morte d’un cancer du sein en avril 1998, un mois avant son mariage avec Alistair Donald, qui a de fait été reporté de quatre mois. Après ce décès, la jeune femme s’est engagée pour la recherche et la prévention de cette maladie. C’est dans ce cadre qu’elle est devenue amie avec Cherie Blair, l’épouse de l’ancien Premier ministre Tony Blair. Le couple a fait appel à ses talents pour photographier leur quatrième enfant, Leo, alors qu’il était au 10 Downing Street, en 2000. L’artiste aussi discrète que talentueuse est par ailleurs connue pour quelque clichés de Sigourney Weaver, ou encore Tilda Swinton. |  |

Site web