Swiss Beatles Fan Club

11 septembre 2014


Paul McCartney signe la bande-son
du jeu vidéo Destiny

Le talent de compositeur et d’interprète de Paul McCartney n’est plus à démontrer. A 72 ans, celui-ci qui fut le bassiste des Beatles n’est pas prêt d’abandonner la musique et se montre au mieux de sa forme. Malgré la dissolution du groupe de Liverpool en 1970, il n’a en effet jamais cessé de créer et de perpétuer son œuvre. Cette fois-ci, Paul McCartney s’est attaqué à un domaine qu’il n’avait encore jamais expérimenté jusqu’ici, à savoir le monde vidéo ludique. Le musicien signe en effet la bande-son du jeu vidéo Destiny. Il s'agit tout simplement du plus important jeu de l'histoire, le Star Wars des gamers. Basé sur le principe du tir à la personne en monde ouvert, l'action se déroule dans un énorme univers (Terre, Lune, Mars et Vénus).

535: c'est le budget de développement pharaonique de ce jeu en millions de dollars, qui en fait le plus coûteux de l'histoire. Jusqu'à présent, c'était le jeu GTA V, sorti en 2013, qui détenait ce record avec 270 millions de budget. Activision, le distributeur de Destiny espère en tirer des recettes d'au moins un milliard de dollars.

540: c'est le nombre de personnes impliquées dans la conception du jeu durant cinq ans. Destiny a été développé par les studios Bungie, connus pour un autre jeu de tir dans un univers de science-fiction, Halo.

6: c'est le nombre de millions de joueurs attendus sur les serveurs du jeu. Destiny peut en effet se jouer en solo ou en coopération avec d'autres personnes. Plus de 4,6 millions de joueurs ont participé à la phase préparatoire du jeu.

Paul McCartney a annoncé en 2012, sur son compte Twitter, sa collaboration avec les studios de développement et d'édition Bungie, société fondée en 1991 par Alex Seropian et Jason Jones, deux étudiants de l'Université de Chicago. Il a révélé travailler avec Martin O’Donnell et Michael Salvatori, deux compositeurs de bande-son. Il peut paraître surprenant que l'ancien Beatles se soit impliqué dans un pareil projet, mais celui-ci a fait part de son enthousiaste à rejoindre une telle entreprise dans laquelle la trame sonore évoluera en fonction de la manière de jouer de l’utilisateur, générant ainsi une expérience unique.
 

Fruit d’un travail qui s’est étendu sur quatre années, les musiques ont été enregistrées à New York, Los Angeles et dans les mythiques studios londoniens d’Abbey Road. Le thème principal du jeu se compose notamment d’un ensemble de 120 cordes qui a été dirigé par Giles Martin, le fils de l’ancien producteur des Beatles. Il s’agit donc ici d’une coopération des plus intéressantes dont le résultat vient de paraître le 9 septembre, disponible sur PS4, Xbox One, PS3 et Xbox 360. |  |

Site web