Swiss Beatles Fan Club

7 septembre 2014


Ringo Starr en colère
contre les «Beatles» de l'Etat islamique

L'ancien batteur des Beatles s'est dit dégoûté par le fait que certains membres de l'Etat islamique se surnomment avec les prénoms des membres du groupe. « Ce qu'ils font là-bas est l'exact inverse de tout ce que les Beatles ont défendu » : coup de gueule de Ringo Starr, le 4 septembre dernier, dans le London Evening Standard. L'artiste ajoute que c’est « une connerie » que leurs noms soient utilisés par des tueurs de l’Etat islamique, une organisation armée djihadiste qui a proclamé, le 29 juin 2014, le rétablissement du califat sur les territoires irakiens et syriens qu'elle contrôle.

Ces noms d'emprunt avaient été révélés par un ancien prisonnier. Il avait expliqué que trois de ses gardiens étaient prénommés John, Paul et Ringo, à cause de leur accent anglais. Le bourreau de James Foley, le premier journaliste décapité par le groupe djihadiste, est appelé « Jihadi John » par la presse britannique, puisqu'il pourrait s'agir d'un ressortissant britannique. L'Etat islamique a également revendiqué l'assassinat de Steven Sotloff, le deuxième journaliste américain.


Les trois «Beatles» seraient les principaux gardiens des étrangers retenus en otage à Raqqa, une ville au nord de la Syrie. Ils font partie des 500 nationaux du Royaume-Uni qui sont partis en Syrie pour combattre le régime de Bashar el-Assad.

« Nous avons toujours défendu la paix et l'amour »

Ringo Star, 74 ans, se dit impuissant à empêcher un tel détournement des prénoms du groupe. Il explique : « Nous n'avons jamais défendu ça. Nous avons toujours défendu la paix et l'amour. Mais nous n'y pouvons rien. » Les fans des Beatles sont eux aussi navrés. Ringo Starr vient de gagner un prix du magazine GQ pour son travail humanitaire. John Lennon est notamment l'auteur de la chanson Imagine, hymne à la paix
.
|  |