Swiss Beatles Fan Club

14 octobre 2014


Roger Kasparian et Philippe Manœuvre :
Archives inédites d'un photographe des sixties
 

Préface Philippe Manœuvre

«Alors que le rock et la pop entrent au musée, au moment où l'on croyait avoir tout vu et reconnu des fabuleuses années 60, nous vous proposons de plonger dans les images de Roger Kasparian, éternel pigiste et photographe... Employé par des revues oubliées ou disparues, Roger Kasparian traquait les rock et pop stars.

Faisant des aéroports de Paris son studio, notre homme a immortalisé tous les groupes passant par la France sixties
: Beatles, Rolling Stones, Who, Beach Boys, Yardbirds, Manfred Mann ou Kinks, Roger Kasparian les a tous immortalisés, suivant les artistes dans leurs loges ou les rues de Paris, parfois chez eux ou en studio.

Retrouvé par un antiquaire, Roger Kasparian nous invite à découvrir sa collection privée et personnelle... des centaines de photos rares, inédites ou intimes, prises au cours de dix années dans la grande usine pop. Ombre parmi les lumières, voici la jeunesse de Roger Kasparian.
»


Roger Kasparian

Né à Paris d’un père photographe, Roger Kasparian apprend les techniques du métier sur le tarmac. Guidé par le flair et porté par les débuts d’une impulsion musicale sans précédent, Roger Kasparian a littéralement capturé les sixties en allant à la rencontre de jeunes artistes talentueux pour les photographier. L’insouciance et la pureté des débuts de la scène française de l’époque se voit alors immortalisées sous l’œil de Kasparian.

C’est ce qui fait la beauté de ces clichés
: la somme de l’insouciance et de l’instinct qui donne une dimension naturelle aux images. Car au moment où le déclencheur a été pressé, ceux qui deviendront plus tard des superstars étaient encore des «petits jeunes ». Pas encore de paillettes, pas de grosses bagnoles, juste des corps habités par la même envie de faire twister la France.

Des photos remarquables des yéyés dans leur innocence, des clichés rarissimes des Beatles et des Rolling Stones en tournée ou encore de Serge Gainsbourg, qui s’empareront des rennes de la création musicale pour les années suivantes. Au bon endroit, au bon moment, Roger Kasparian a su immortaliser ces moments uniques d’une mini-période presque transitionnelle, avant que les charts n’explosent. Au naturel.
|  |

Exposition Roger Kasparian
Café de la Danse, Passage Louis-Philippe 5, 75011 Paris
14 octobre au 20 décembre 2014, Métro Bastille, Tél. 01 47 00 57 59

Roger Kasparian FR > DE > UK > ES > IT > US > CA