Swiss Beatles Fan Club

1 avril 2015


Stella McCartney : icône de la mode écologique

Stella McCartney a toujours été une fervente défenseur d’une mode écologique. Fille de Paul et Linda McCartney, Stella est végétarienne depuis sa plus tendre enfance, et elle est aujourd’hui, à 46 ans, l’emblème d’une mode éthique et responsable, ce qui la situe à l’exact opposé de Karl Lagerfeld. En matière de création, elle fait toujours les choix les plus durables, il était donc tout à fait normal pour elle de se joindre à Imran Amed, le rédacteur en chef du très influent Business of Fashion. Dans sa troisième édition parue le 30 mars, la publication s’intéresse aux problèmes cruciaux de la mode comme le coût de fabrication, l’artisanat, mais aussi le durable.

Stella McCartney est venue participer à une conférence organisée par la publication. « Je crois fermement qu’un petit quelque chose c’est mieux que rien. La plus petite des choses peut avoir un impact. On vit tous sur cette planète avec des ressources limitées, et nous devons avoir conscience de ce que nous consommons et de comment on fabrique, de où sont les sources – et l’industrie de la mode n’est pas différente des autres, explique Stella McCartney. Chaque industrie doit faire attention à la façon dont elle avance dans son domaine, et malheureusement l’industrie de la mode de luxe fait beaucoup de dégâts – comme la mode en général. Il faut juste que ça se modernise un peu et que ça prenne ses responsabilités. »

Cinquante millions d'animaux tués chaque année

Stella McCartney refuse d’utiliser des matières d’origine animale comme le cuir, la fourrure ou les plumes, mais chose surprenante elle utilise de la laine qui est loin d’être exempt de toute exploitation animale. Sa marque a même développé une alternative au cuir, éthique et sans PVC. « La consommation des animaux – qu’on les porte ou qu’on les mange – est extrêmement dangereuse pour la planète. Près d’un milliard d’animaux sont tués chaque année et seulement une moitié finie dans nos assiettes. Et il y a plus de 50 millions d’animaux qui sont tués chaque année pour l’industrie de la mode. »

La créatrice a une vision globale de notre monde. Les animaux, l’environnement, et les maladies sont intimement liés pour Stella : « Il y a une connexion entre la nourriture, les maux et l’environnement. Je vois l’ensemble comme un tout, c’est comme ça que j’envisage la vie et c’est comme ça que je développe mon entreprise. »

Stella McCartney en a profité d’ailleurs pour préciser qu’utiliser du cuir était 20 fois plus dommageable que d’utiliser des fibres naturelles ou synthétiques puisque que plus de toxines et d’énergie étaient utilisées. Dans le public se trouvaient Peter Pilotto et Christopher de Vos, ainsi que Vivienne Westwood. Cette dernière a notamment demandé si l’on pouvait utiliser des peaux de moutons, ce à quoi Stella McCartney a répondu que l’industrie de la viande n’était pas durable. Elle a ensuite promis à la designer qu’elle viendrait l’aider ! « Je vais venir vous aider et j’ai hâte de travailler avec vous. Je vous donnerais volontiers mon livret d’information, et j’en serais très fière », a ajouté Stella McCartney. |  |