Swiss Beatles Fan Club

23 mai 2015


Paul McCartney s'estime « chanceux » d'avoir travaillé avec Kanye West

On aurait pu penser qu’a­voir été un membre des Beatles ne lais­se­rait pas le loisir d’être modeste (il s’agit tout de même de l’un des plus grands groupes de l’his­toire de la musique, qui a posé les bases de la pop telle qu’on la connaît aujourd’­hui). Paul McCart­ney nous prouve le contraire dans une inter­view accor­dée au maga­zine britan­nique London Evening Stan­dard.

Il a derniè­re­ment colla­boré avec le rappeur Kanye West pour deux morceaux : Only One, et le succès FourFi­veSe­conds avec Rihanna. « Je suis chan­ceux que quelqu’un comme Kanye se soit dit < Oui j’ai­me­rais bien travailler avec Paul McCart­ney >. J’ai été assez flatté — je pensais < Pourquoi diable voudrait-il travailler avec moi ? > Et c’est quelques mois plus tard que j’ai commencé à me dire < Peut-être que je devrais l’ap­pe­ler et lui deman­der s’il y a des choses inté­res­santes dans les essais qu’on a fait ? > Mais là j’ai pensé < Je ne peux pas faire ça — ça fait un peu stupide ! Je vais juste lais­ser tomber et la jouer cool. > Et un jour il m’en­voie Only One, et là, Rihanna est sur le deuxième enre­gis­tre­ment [ FourFi­veSe­conds ].»

Interviewé par le journal The Sun, Paul McCartney s'est également confié sur sa collaboration avec Kanye West : « Il est incroyablement talentueux mais controversé et il fait des mouvements excentriques. J'ai réalisé que si ça ne marchait pas on en restait là, on se serrait la main et on partait chacun de notre côté ». Le musicien le plus riche du Royaume-Uni a même qualifié ces séances de travail similaires à celles de qu'il avait faites avec John Lennon... 

Le rappeur et l'ex-Beatles ont commencé à travailler sur le single Only One au début 2014, dans un bungalow quelque part à Los Angeles, selon le communiqué de Def Jam recordings, la maison de disque de Kanye West. Les deux hommes ont d'abord improvisé, Paul McCartney au clavier et Kanye West vocalisant au gré des idées dans une sorte de courant de conscience.

Modeste, et même visi­ble­ment un peu impres­sionné, Paul McCart­ney ne semble pas se rendre compte de sa stature de star inter­pla­né­taire. Actuel­le­ment en tour­née, il a d’ailleurs expliqué que les places pour ses shows sont parties en 10 minutes. Sa série de concert à travers le monde a déjà débuté il y a plusieurs mois, réunis­sant plus de 2 millions de personnes, selon son pro­duc­teur. A 72 ans, le chan­teur (d)étonne.  « C’est super de travailler avec diffé­rents artistes. Mon secret est que je suis toujours ouverts à toute propo­si­tion — j’ai toujours l’im­pres­sion d’avoir 30 ans. »
|  |

FourFiveSeconds