Swiss Beatles Fan Club

8 juin 2015


Les adresses parisiennes de Stella McCartney

Ladurée, rue Royale 16-17, à 75008 Paris
« Quand je travaillais pour Chloé, j'habitais tout près de cette pâtisserie où j'allais régulièrement m'offrir des macarons. Deux fois par an, à l'instar des créateurs, ces artisans présentent leurs nouveautés. L'élégant salon de thé de la rue Royale porte fièrement ses 150 ans. Pour goûter à la grandeur de Paris, ne manquez pas d'aller y savourer un dessert ! »

Le Royal Monceau,
avenue Hoche 37, à 75008 Paris
« Le restaurant de cet hôtel 5-étoiles, repensé par Philippe Starck, vaut vraiment le détour ! Lorsqu'on y pénètre, on découvre comment le designer s'est amusé avec les miroirs pour aménager l'espace. Le samedi et le dimanche, l'établissement propose un brunch d'exception, considéré comme l'un des meilleurs du monde. Le bâtiment abrite également un beau spa comprenant une grande piscine couverte, la seule table italienne étoilée au Guide Michelin, une librairie dédiée à l'art et un service exclusif d''< art concierge >, qui élabore des programmes culturels pour les clients. »

Angelina,
rue de Rivoli 226, à 75001 Paris
« Quand j'ai envie de me faire plaisir, je vais dans ce salon de thé, à deux pas du Louvre. On y sert les meilleurs desserts de Paris ! Cet établissement est mondialement connu pour L'Africain, son chocolat chaud préparé à l'ancienne, et sa pâtisserie emblématique, le Mont-Blanc : un dôme à la crème de marron au coeur de meringue et de chantilly. On fait souvent la file jusqu'à l'extérieur pour obtenir une table mais le jeu en vaut la chandelle ! Vous pouvez aussi emporter votre douceur avec vous, mais vous n'aurez alors pas la chance de profiter du magnifique décor, conçu par le célèbre architecte de la Belle-Epoque, Edouard-Jean Niermans. »

Lachaume,
faubourg Saint-Honoré 103, à 75008 Paris
« C'est chez ce Maître-fleuriste depuis 1845 que Marcel Proust venait chaque matin acheter un cattleya pour orner sa boutonnière. Bon nombre de mes parfums ont été inspirés des senteurs que j'y ai découvertes : l'œillet, le muguet, etc. »

Pershing Hall, rue Pierre Charron 49, à 75008 Paris
« Dans la cour intérieure de cet hôtel, qui allie design contemporain et grandeur historique, le botaniste Patrick Blanc a créé un jardin vertical ressemblant à une jungle luxuriante. Le restaurant est ouvert au public. L'établissement tient son nom du général américain John Pershing, qui l'a occupé comme hôtel particulier pendant la Première Guerre mondiale. » |  |