Swiss Beatles Fan Club

19 août 2015


Le premier contrat d'enregistrement des Beatles
estimé à 150  000 dollars mis aux enchères

Une vente exceptionnelle aura lieu, le 19 septembre prochain à New York. Estimé à 150 000 dollars, le premier contrat d'enregistrement signé de la main des Beatles sera mis aux enchères par la société Heritage Auctions. Le contrat est vendu par la succession de Uwe Blaschke, un graphiste allemand et historien des Beatles, mort en 2010. C'est en 1961, à Hambourg en Allemagne, que le document de six pages dactylographié fut signé par les musiciens qui formait à cette époque-là les Beatles. Ringo Starr n'ayant pas encore remplacé le batteur Pete Best. Cet engagement en tant que groupe d'accompagnement du guitariste-chanteur britannique Tony Sheridan, conduisit à l'enregistrement du single My Bonnie dont l'importance dans la carrière des « Fab Four » fut déterminante. Selon Dean Harmeyer, qui travaille pour la maison Heritage Auctions, la pièce est « le document historique le plus important de la carrière des Beatles à jamais avoir été mis aux enchères ». « Sans ce contrat, qui a conduit à leur collaboration avec le manager Brian Epstein, les Beatles n'auraient sans doute pas pu accéder au succès qu'on connaît », a précisé Harmeyer dans un communiqué. « Peu de gens savent que les Beatles ont commencé leur carrière en Allemagne », a précisé l'expert Ulf Kruger. « Le style qu'ils ont inventé à Liverpool, ils l'ont cultivé à Hambourg. » L'année suivante, le groupe signait avec EMI et sortait le single Love Me Do dont l'importance fut considérable dans leur carrière, lançant ainsi leur carrière d'auteurs-compositeurs. Le disque marqua leur première percée dans les charts britanniques et leurs premiers passages à la radio.

La collection Blaschke dotée d'environ 300 objets serait l'une des plus belles de nos jours, elle couvre notamment toute la carrière du groupe. Une grande partie de ces acquisitions ont été exposées au musée des Beatles à Hambourg. Parmi les lots, une estimation de 3 000 dollars pour une photo instantanée de George Harrison à 17 ans portant sa première veste en cuir, peu de temps avant son expulsion d'Allemagne, le 21 novembre 1961. Une carte postale de Ringo Starr envoyée à sa grand-mère (4 000 dollars). Un exemplaire dédicacé du premier single Love Me Do (10 000 dollars). En plus des pièces historiques et rares, Uwe Blaschke collectionnait aussi des produits dérivés comme une carte d'invitation pliable psychédélique destinée à une réception privée pour le Magical Mytery Tour (1 500 dollars) ou une adaptation graphique de la couverture originale de l'album Revolver signée par Klaus Voormann.

Le contrat retrouvé en Suisse

Après des décennies de disparition avec le soupçon d'une perte éventuelle, le fameux contrat d'enregistrement des Beatles fut retrouvé en 2011, après que ses propriétaires décidèrent de s'en séparer. La société The Fame Bureau, leader dans le business des memorabilia stars et pièces d'anthologie, fut chargée de trouver un nouvel acquéreur. Il est probable que le précieux objet ait été donné par Bert Kaempfert à un ami, un autre producteur allemand, qui l'aurait ensuite cédé à sa fille domiciliée en Suisse. Mark Lewisohn, l'historien considéré comme la principale autorité en matière des Beatles déclarait lors de cette découverte, que le document était unique et que si les enregistrements sont connus depuis 50 ans, cette pièce n'avait, jusqu'à ce jour, jamais été divulguée. Pour la première fois, au-delà des principaux acteurs de l'époque, les détails contractuels étaient portés à la connaissance du public comme le révélait les informations parues dans la presse. Avec un prix de vente de base de 100 000 dollars, une mise aux enchères fut organisée le 14 avril 2011, au Théâtre Royal de Londres. Avec un prix de vente de base de 100 000 dollars, le nouveau propriétaire anonyme déboursa 115 000 dollars. Tout en restant dans la supposition, on peut émettre l'hypothèse que les ayants droit de Uwe Blaschke ont acquis, à ce moment-là, cette convention officielle de l'histoire des Beatles.

Enregistrement de My Bonnie

Dès l'âge de sept ans, poussé par ses parents, Tony Sheridan s'intéresse à la musique classique et apprend le violon. Il commence également à jouer de la guitare, et en 1956 forme son premier groupe. En 1958, à l'âge de 18 ans, on le voit jouer de la guitare à la BBC. On lui propose alors un contrat pour jouer au Top Ten Club à Hambourg, en Allemagne. Entre 1960 et 1963, il se fait accompagner par différents groupes — l'un d'entre eux étant les Beatles de passage à Hambourg. Le groupe était alors composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Pete Best. Quand Bert Kaempfert, le célèbre producteur indépendant de Polydor, les voit sur scène, il leur suggère d'enregistrer ensemble. Le contrat est entériné le 19 juin 1961 à Hambourg. Bien que membre du groupe à leur arrivée, le 17 octobre 1960 à Hambourg, Stuart Sutcliffe le bassiste et ami de John Lennon, qui jouait encore de façon sporadique au Top Ten Club, ne fut pas convié à cet enregistrement. Il fut également décidé que les Beatles joueraient sous le nom de « The Beat Brothers ». Pour deux raisons probables, l'une étant que le mot « Beatles » pouvait prêter à confusion dans le vocabulaire d'un dialecte allemand régional en désignant le « sexe masculin » et l'autre que le producteur n'aimait tout simplement pas le nom du groupe de Liverpool

Les deux titres du single My Bonnie et The Saints (When the Saints Go Marching In) ont été enregistrés dans les sessions du 22 et 23 juin. Deux adaptations de musique traditionnelle jouées de façon « rock 'n' roll ». Deux autres compositions complètent ces sessions: Why et Cry for a Shadown (instrumental signé Harrison/Lennon). Trois chansons supplémentaires Nobody's Child, Take Out Some Insurance On Me, Baby et Ain't She Sweet (sans Sheridan) ont probablement été enregistrées dans les mêmes séances. Lors de leur troisième séjour à Hambourg, ils retournent en studio, le 24 mai 1962, pour deux titres: Swanee River et Sweet Georgia Brown. La version de Swanee River avec les Beatles ne fut jamais commercialisée, car la bande a été perdue. C'est la seconde formation des Beat Brothers que l'on peut entendre sur les différentes parutions.

Rencontre avec Brian Epstein

Le premier contrat d'enregistrement et la publication du single My Bonnie relèvent d'une importance capitale dans l'histoire des Beatles, puisqu'ils amèneront à la rencontre, le 9 novembre 1961 au Cavern Club de Liverpool, entre les futurs « Fab Four » et le futur manager Brian Epstein novice dans ce métier. Si de nos jours, certains spécialistes de la musique Beatles émettent des doutes sur la véracité du facteur déclencheur qui conduisit à cette rencontre décisive, et par la suite avec le producteur George Martin, reste en filigrane le premier contrat d'enregistrement des Beatles à Hambourg. Une période certes difficile, mais qui permit au « plus grand groupe du 20e siècle » d'apprendre dans plusieurs domaines musicaux, de se forger une identité et d'acquérir une résistance sans faille aux nombreux obstacles qui jalonnèrent leur ascension au Panthéon de l'histoire de la musique. « J'ai grandi à Hambourg, pas à Liverpool », dira plus tard John Lennon. Evoquant cette période des débuts, il racontera aussi : « Quand les Beatles déprimaient et se disaient : « On n'ira jamais nulle part, on joue pour des cachets merdiques, on est dans des loges merdiques », je disais : « Où on va, les potes ? », et eux : « Tout en haut, Johnny ! », et moi : « C'est où ça ? », et eux : « Au plus top du plus pop ! » (to the toppermost of the poppermost), et moi « Exact ! » Et on se sentait mieux. » |  |

Le contrat a été vendu 75 000 dollars (67 000 euros).

Information > Catalogue
George Harrison, Bambino-Kino, Hambourg, 1961.