Swiss Beatles Fan Club

25 août 2015


John Lennon : Live in New York City
Concert One to One au bénéfice des enfants handicapés

Enregistrés et filmés le 30 août 1972, au Madison Square Garden de New York, John Lennon et Yoko Ono réalisent deux spectacles ce même jour (matinée et soir), pour amasser des fonds caritatifs. En 1972, le journaliste Geraldo Rivera attire l’attention nationale aux Etats-Unis après la publication d’un rapport sur la négligence et la maltraitance des enfants atteints de déficience intellectuelle dans l’institution de Willowbrook State School, à Staten Island, l’un des cinq arrondissements de New York City. Après que Lennon ait pris connaissance dudit rapport, lui et Rivera organisent le concert-bénéfice intitulé : One to One. Le spectacle présente également d’autres artistes de soutien : Stevie Wonder, Roberta Flack, Melanie Safka et Sha-Na-Na. Par crainte que la manifestation ne rapporte pas assez d'argent, Lennon achète pour 59 000 dollars de billets des spectacles qu'il donne aux bénévoles de collecte de fonds. Initialement prévu pour juste un concert, le succès de la vente des billets amène à rajouter une performance elle aussi à guichet fermé. En finalité, les deux prestations du 30 août génère un bénéfice de 1,5 million de dollars. 

Bien que Lennon soit remonté sur la scène du Madison Square Garden, le 28 novembre 1974, en invité surprise d’Elton John pour trois chansons qui n’ont pas été filmées par la production, mais enregistrées et publiées, et que la toute dernière prestation musicale de deux titres en partie en playback a lieu le 13 juin 1975, lors d'un show new-yorkais télévisé en hommage à Lew Grade, un producteur et magnat de l'audiovisuel britannique, le concert du One to One est le dernier spectacle de Lennon en compagnie de son épouse. Le couple est accompagné par le batteur Jim Keltner (qui joué avec les quatre Beatles séparément) et le groupe anarchiste new-yorkais Elephant's Memory, formation que l’on retrouve sur le double album Some Time in New York City paru le 12 juin 1972, soit quelques temps avant le concert du One to One.

Deuxième album live officiel de John Lennon

Publié le 10 février 1986, à titre posthume sous le titre John Lennon - Live in New York City, l’album présente uniquement les compositions jouées par l'ex-Beatle. Cette publication constitue le deuxième live officiel après Live Peace in Toronto 1969 édité le 12 décembre de la même année. Cependant, le deuxième disque de Some Time in New York Cirty inclus les performances live de deux concerts : le 15 décembre 1969 à Londres pour une action de bienfaisance au bénéfice de l’Unicef et le 6 juin 1971 en compagnie de Frank Zappa et les Mothers of the Invention au Fillmore East de New York. Si les spectacles antérieurs au One to One ont été des interprétations nécessitant un strict minimum de préparation et se concluant par un show ressemblant plus à des « performances improvisées », l'événement du 30 août 1972, après trois jours de répétition, met en valeur une prestation scénique de qualité contrastant singulièrement avec les apparitions « défoncées » de 1969.

Depuis la dernière représentation des Beatles en tournée, le 29 août 1966, au Candlestick de Park de San Francisco, Lennon après la séparation du groupe de Liverpool, le 10 avril 1970, n’a jamais organisé une tournée, se contentant de quelques spectacles ou d’apparitions sporadiques. Plusieurs personnes de l’entourage de l'album Double Fantasy, dont le coproducteur Jack Douglas et le promoteur de concerts Harvey Goldsmith qui aurait été contacté à l’automne 1980 par l’éditeur David Geffen, ont confirmé qu’un tour de chant portant le titre provisoire One World, One People étant en préparation pour l’année 1981. John Lennon est assassiné le 8 décembre 1980.

La vidéo officielle présente une partie des concerts

Le 14 décembre 1972 est diffusé sur ABC-TV, une première monture de 40 minutes des concerts du One to One incluant une partie des chansons de John et Yoko avec trois titres des artistes de soutien : Superstition par Stevie Wonder, Reverend Lee et Somewhere par Roberta Flack. La chaîne américaine achète les droits pour 350 000 dollars, somme qui est reversée pour l'action caritative. En 1992, le film fait sa réapparition à l'international sur VHS et Laser Disc, il a depuis été diffusé en haute définition à la télévision dans plusieurs pays. Edité le 24 février 1986, deux semaines après l’album radicalement remixé, la vidéo supervisée par Yoko Ono de 55 minutes présente des modifications importantes par rapport à l’intégralité des concerts. La setlist de John Lennon est présentée dans son intégralité, seuls deux titres sur les sept initiaux (O Sisters et Born in a Prison) de Yoko Ono figurent sur les supports VHS, Betamax et Laser Discet, les autres artistes apparaissent uniquement pour le final pour chanter en chœur le titre Give Peace a Chance. La performance de Yoko sur Move on Fast est vue à la télévision britannique à la fin d'un programme de nuit, le 30 janvier 1973, sur Rock BBC2 dans l'émission The Old Grey Whistle Test, pour la promotion de son album Approximately Infinite Universe.

Jack Douglas qui a participé comme deuxième ingénieur du son sur l'album Imagine et coproducteur de Double Fantasy, révèle en 2013 au journaliste Howie Edelson que le Live in New York City va subir une grande refonte pour une prochain parution CD et DVD/Blu-ray avec un mixage du son en 5.1 à disposition. L’ingénieur aurait examiné toutes les sources audio et vidéo de l’événement. Ce projet qui ne porte pas encore un titre définitif ferait partie des planifications commerciales de John Lennon sous la supervision de Yoko Ono. Le bassiste Gary Van Scyoc, ancien membre des Elephant's Memory, a déclaré en mai 2014 lors d'une interview, que Jack Douglas l'avait informé d'une publication qui interviendrait bientôt. |  |

Titres interprétés pendant les deux concerts à part « Don't Worry Kyoko (Mummy's Only Looking for Her Hand in the Snow) » joué uniquement dans le premier spectacle. « Power to the People » et « New York City » associés pour l'introduction.

01 | Power to the People
John Lennon
02 | New York City
John Lennon
03 | It’s So Hard
John Lennon
04 | Move on Fast
Yoko Ono
05 | Woman Is the Nigger of the World
John Lennon/Yoko Ono
06 | Sisters, O Sisters
Yoko Ono
07 | Well, Well, Well
John Lennon
08 | Born in a Prison
Yoko Ono
09 | Instant Karma
John Lennon
10 | Mother
John Lennon
11 | We’re All Water
Yoko Ono
12 | Come Together
Lennon/McCartney
13 | Imagine
John Lennon
14 | Open Your Box
Yoko Ono
15 | Cold Turkey
John Lennon
16 | Hound Dog
Jerry Leiber/Mike Stoller
17 | Don’t Worry Kyoko
Yoko Ono
18 | Give Peace a Chance
John Lennon

John Lennon : chant, guitare rythmique, claviers - Yoko Ono : chant et claviers - Jim Keltner : batterie - Elephant's Memory • Wayne 'Tex' Gabriel : guitare solo - Gary Van Scyoc : guitare basse - Stan Bronstein : saxophone - Adam Ippolito : claviers - Richard Frank Jr : batterie

CD>FR>DE>UK>ES>IT>US>CA Vinyle>FR>DE>UK>ES>IT>US>CA