Swiss Beatles Fan Club

23 août 2015


Suite à des images « barbares » diffusées par PETA,
Stella McCartney rompt ses relations commerciales avec Ovis XXI

Le 13 août 2015, une dépêche de l'agence Reuters tombe suite à la diffusion par l’association de défense des animaux PETA d’images « barbares » filmées au sein des élevages argentins Ovis XXI, fournisseur de l'entreprise américaine Patagonia qui, dans un premier temps, décide de lancer une enquête après ces révélations. Une situation extrêmement choquante pour PETA qui avance dans un communiqué que « dans sa politique relative au code d’éthique, Patagonia prétend que ses fournisseurs respectent le bien-être animal et doivent adopter des pratiques éthiques, tandis que l’Ovis XXI prône la durabilité. » 

Devant l’ire engendrée par la vidéo de PETA, la société Patagonia n’ira même pas jusqu’à cette enquête et coupe toute relation commerciale avec Ovis XXI jusqu'à ce qu'elle puisse obtenir des assurances sur « le traitement sans cruauté des animaux ». La firme américaine fait son mea culpa à travers un communiqué de presse publié le 17 août. Patagonia avoue sa culpabilité et son manque de professionnalisme dans le choix de son fournisseur : « C'est un moment particulièrement propice à l'humilité que de reconnaitre notre responsabilité dans les méthodes montrées dans cette vidéo, parce que le but premier de notre implication dans ce projet, était l'amélioration du traitement des animaux. […] Au vu de cela, nous avons évalué avec un œil franc et averti le programme Ovis. Notre conclusion : incapables de garantir un changement immédiat des pratiques répréhensibles des ranches Ovis 21, nous avons décidé de ne plus acheter leur laine. La décision est difficile à prendre, mais c’est la bonne.»

Stella McCartney attristée et choquée

La styliste britannique Stella McCartney, végétarienne, alliée de PETA, qui n'utilise ni fourrure, ni cuir, ni peaux exotiques dans ses collections, s'approvisionnait auprès d'Ovis XXI. Mais après avoir vu ces images, elle a immédiatement coupé les ponts avec son fournisseur. « Après avoir mené notre propre enquête en Argentine sur toute notre chaine d’approvisionnement, après avec regardé des images épouvantables rapportées par PETA, nous avons immédiatement cessé d’acheter de la laine Ovis XXI », réagit Stella McCartney. « Nous sommes profondément attristés et choqués par la cruauté dont ces images témoignent, d’autant que le bien-être animal a une place centrale dans tout ce que nous faisons. » La marque ajoute être « encore plus déterminée à continuer de lutter ensemble pour les droits des animaux au sein de la mode et de scruter d’encore plus près tous les fournisseurs impliqués dans cette industrie. »

Citant la loi fédérale argentine de protection des animaux, la branche américaine de PETA a déposé une plainte auprès des autorités argentines. « Ayant témoigné du niveau de cruauté ahurissant subi par les moutons dans chacune des étables de tonte que PETA US a visité en Australie, aux Etats-Unis, et maintenant en Argentine, il est grand temps que les entreprises et les consommateurs renoncent à la vraie laine », annonce sa porte-parole Isabelle Goetz. |  |

Information