Swiss Beatles Fan Club

21 septembre 2015


L'histoire du grand-père de George Harrison
et du fils de l'écrivian Rudyard Kipling


Fan français des Beatles et féru d’histoire de la Grande Guerre, Jean-Claude Hocquet a de façon inédite réuni deux de ses passions. D'un part comme coauteur du livre La France et les Beatles : Volume 1 - La discographie originale 1962-1970, et d'autre part en découvrant le lieu de sépulture du grand-père de George Harrison, l’un des célèbres « Fab Four » de Liverpool. C'est par le plus grand des hasards et en feuilletant une biographie en anglais des Beatles, Hocquet lit que le grand-père de George Harrison serait mort, à l’âge de 33 ans, au premier jour de la bataille de Loos-en-Gohelle, le 25 septembre 1915, et qu’il aurait été enterré au St. Mary's A.D.S. Cemetery d’Haisnes-Lez-La Bassée, un cimetière situé dans le département du Pas-de-Calais en France, érigé à l’emplacement d’un ancien poste de secours britannique, où reposent plus de 1 800 soldats.

« J’y suis allé, explique Hocquet. J’ai photographié la tombe. Puis, pour en savoir davantage, je me suis rapproché de la Commonwealth War Graves Commission, qui ignorait que ce Henry Harrison était l’aïeul de George ». Une info de premier ordre, pourtant, alors que l’on commémore cette année les cent ans de cette bataille de l'armée britannique sur la terre de France. Une révélation qui circule depuis plusieurs jours dans la presse britannique et irlandaise, dont le lectorat est très attaché au devoir de mémoire Loos-en-Gohelle !

Henry Harrison, père de sept enfants (dont une petite Jane qu’il n’aura pas connue puisqu’elle est née en avril 1915), avait quitté fin 1914 les docks de Liverpool, où il travaillait dans le bâtiment, mobilisé au sein du 1st Batt. Loyal North Lancashire Regiment. Le hasard fait qu’il repose non loin d’une tombe qui a fait parler d’elle, et attire des centaines de touristes britanniques chaque année. Celle du fils de l’écrivain Rudyard Kipling (Le Livre de la Jungle), le lieutenant John Kipling, engagé dans les Irish Guards et tué le 27 septembre 1915 à l’âge de 18 ans. L’histoire est tragique (racontée dans un film, My Boy Jack, sorti en 2007, avec Daniel Radcliffe, alias Harry Potter, et David Haig). Kipling père avait usé de son influence pour faire engager son fils, déterminé à aller se battre en France. La famille était restée deux ans sans nouvelles de lui, avant d’apprendre sa mort, mais sans savoir où il avait été inhumé. Ce n’est qu’en 1991, grâce à des recoupements successifs effectués dans les archives des Irish Guards et divers documents dont la biographie de Rudyard Kipling que des spécialistes britanniques de la Grande Guerre parviendront à identifier de manière concluante la tombe du lieutenant John Kipling. Au Lopin 7, rangée D, tombe 2, sur laquelle avait été jusque-là inscrit la mention « Known unto God », soit « inconnu sauf de Dieu ».

Jean-Claude Hocquet, qui entend désormais tenter de retracer le parcours en Belgique (bataille de Mons) et en France d'Henry Harrison jusqu’à sa mort, a aussi déniché un autre point commun entre la Première Guerre mondiale et les Beatles. En 1960, à l’époque où ces derniers, qui en ont assez d’écumer les bars miteux de Liverpool, vont tenter leur chance à Hambourg, en Allemagne, ils sont photographiés dans le cimetière d’Arnhem (Royaume des Pays-Bas), devant une de ces pierres blanches que l’on trouve dans tous les cimetières britanniques, portant l’inscription : « Their name liveth for evermore ». Leur nom vivra à jamais. « C’est Rudyard Kipling, ravagé par le fait de ne pas savoir où avait été enterré son fils, qui a milité pour que cette inscription figure dans tous les cimetières britanniques, explique Jean-Claude Hocquet. C’est assez cocasse quand on sait que le nom des Beatles, lui aussi, vivra sans doute à jamais ! » ||

Photo prise en août 1960. De gauche à droite : Stuart Sutcliffe, Paul McCartney, George Harrison et Pete Best. John Lennon a refusé de sortir du véhicule de voyage, raison pour laquelle il n'apparaît pas sur ce cliché.

Commonwealth War Graves Commission Information