Swiss Beatles Fan Club

3 septembre 2015


Compilation du magazine Mojo :
Here, There and Everywhere par David Gilmour & Friends


Publiée à l'occasion de la sortie du magazine Mojo de septembre 2015, David Gilmour et son fils Joe se sont attelés à la reprise du titre Here, There and Everywhere, version originale disponible sur l'album Revolver de 1966, de ceux que l'on surnomme les « quatre garçons dans le vent » de Liverpool. La chanson aurait été enregistrée il y a plus de dix ans selon un site spécialisé et envoyée spontanément à Mojo en 2013, comme le confirme l'annonce sur le site web de la rédaction. L'ancien membre des Pink Floyd a ensuite accepté que la reprise soit incluse gratuitement dans un CD. Un certain nombre des plus proches collaborateurs de Gilmour apparaissent sur la compilation, tandis que le guitariste est présent sur six titres, y compris les chansons de Phil Manzanera, Robert Wyatt et The Pretty Things. 

Le rêve de faire partie des Beatles

Dans l'interview au magazine britannique, le musicien a assuré qu'il aurait rêvé faire partie des Beatles : « Ils m'ont appris à jouer de la guitare. Ils m'ont tout appris, la basse, la guitare soliste, la guitare rythmique, tout ! Ils étaient fantastiques ! » L'hommage ne sera en revanche pas présent sur le quatrième disque solo de l'artiste, Rattle That Lock, à paraître le 18 septembre 2015. 

Dans l'histoire de la musique pop, le 5 août 1966 est une date importante : ce jour-là, le successeur de Rubber Soul, le brillant Revolver, sort enfin dans les bacs au Royaume-Uni. Les Beatles accouchent ici d’un des disques les plus décisifs de la décennie – voire même de la seconde moitié du XXe siècle : selon le magazine américain Rolling Stone, il s’agit du troisième album le plus marquant de tous les temps. Lorsque Paul McCartney a composé Here, There and Everywhere, il était d’une humeur radieuse et vivait une vie sentimentale harmonieuse avec la comédienne Jane Asher. Selon la légende, il n’aurait eu qu’à s’asseoir au bord de la piscine de John Lennon, penser à l'album Pet Sounds des Beach Boys et plaquer un accord de mi.

David Gilmour et Roger Waters confirment la fin des Pink Floyd

Après l'album ultime de Pink Floyd, Endless River sorti fin 2014, les fans espéraient un retour de la légendaire formation londonienne. Dans une interview pour Classic Rock Magazine début août 2015, David Gilmour a déclaré que Pink Floyd avait définitivement tiré sa révérence. N'espérez donc pas de live ou de nouveaux albums, pour le guitariste de 69 ans le groupe « a fait son temps ». Des propos également confirmés par le deuxième ancien leader Roger Waters dont la carrière solo est également bien remplie, une reformation avec ce dernier et le batteur originel Nick Mason serait « malhonnête » selon les dires de Gilmour.
||

Boutique