Swiss Beatles Fan Club

14 octobre 2015


Sean Lennon entre patronyme et héritage :
apprendre et accepter sa propre vie de personne et d'artiste


Coproducteur du prochain album de Fat White Family, avec qui il collabore également sur un projet parallèle, patron de son label, Chimera Music, artiste accompli en solo, fervent défenseur de la cause écologique, Sean Lennon semble pourtant peiner à se faire son nom propre. Dans une interview accordée au journal britannique The Guardian, il déclare : « Peu importe ce que je fais, les gens me voient comme le fils fainéant et gâté de Yoko et John. » Positives ou négatives, les attentes auxquelles il est confronté semblent au cadet de la fratrie Lennon complètement irréalistes. « Je dois apprendre à l’accepter et continuer ce que je fais ». En effet, à ses yeux, prendre un pseudonyme « serait irrespectueux vis-à-vis de mon père et le reste de ma famille ».

Itinéraire d'un enfant devenu artiste, il collabore plusieurs fois depuis les années 90 aux albums de sa mère, notamment dans la production en 2009 pour Between My Head and the Sky et Take Me to the Land of Hell en 2013. Le fils se retrouve aussi aux côté de Lenny Kravitz, en 1991, sur l’album Mamma said. Il publie ensuite un premier disque en 1998, Into the Sun, dont le magasine français Les Inrocks souligne dans sa critique que Sean Lennon se montre « un gestionnaire de patrimoine franchement convaincant ». Son dernier album, Friendly fire, date de 2006. Il s'investit ces dernières années en arrière-plan à travers divers projets en tant que producteur ou documentariste pour que son travail ne soit pas éclipsé par son nom de famille. Côté musical, il choisit en 2008 de fondre son patronyme avec sa compagne Charlotte Kemp Muhl au sein d'un groupe nommé The Ghost of a Saber Tooth Tiger (The Goastt), un premier album voit le jour en 2010 : Acoustic sessions. L'opus Midnight Sun paraît en 2014 et rencontre un certain succès par son esprit marqué du postmodernisme psychédélique. Une tournée mondiale se poursuit actuellement entre festivals et petites salles de spectacle. 

Mais à 40 ans, l'âge qu'avait John Lennon au moment de sa mort, le musicien s'apprête à embrasser à nouveau l'héritage familial. Au programme, une nouvelle collaboration sur l'album de sa mère Yoko Ono prévu pour janvier 2016 et surtout de nouvelles chansons, très « Beatles » dans l'esprit. Car après avoir acquis une certaine notoriété, s'être rassurés en solo, « fils et filles de » n'hésitent plus à franchir le pas de la coopération familiale. ||

The Goastt Chimera Music Midnight Sun Yoko Ono Plastic Ono Band