Swiss Beatles Fan Club

12 novembre 2015


Décès d'Andy White, le batteur de Love Me Do
sur le premier album des Beatles


Né le 27 juillet 1930 à Glasgow, Andy White est décédé des suites d'un accident vasculaire cérébral, le 9 novembre 2015, dans le New Jersey. Il était célèbre pour avoir joué avec les Beatles, le 11 septembre 1962, à la place de Ringo Starr lors de l'enregistrement de leur premier single, Love Me Do / P.S. I Love You. Sur le seconde titre, il officie au bongo et Ringo aux maracas. Le batteur de studio écossais avait raconté plus tard avoir été payé cinq livres sterling – environ 73 livres aujourd’hui, ou 100 euros – pour une séance pour trois heures de séance avec les Beatles, alors à leurs débuts. Thea White, son épouse a déclaré à l’agence AP : « Il n’en parlait pas beaucoup, si ce n’est pour en plaisanter. Il disait : ç’aurait pu être n’importe qui d’autre. Il se trouve juste que c’est tombé sur moi. »

Le 4 septembre, Ringo Starr participe à sa première séance d'enregistrement avec les Beatles où deux titres sont agendés : How Do You Do It et Love Me Do. Le 11 septembre, pour finaliser l'enregistrement de Love Me Do, Ringo subit un drôle de bizutage : pour leur premier single, le producteur George Martin a convoqué un autre batteur, Andy White, jugé plus technique. Mine basse, l'« apprenti » Starr agite un tambourin, des maracas. Cette version paraîtra sur le premier album des Beatles et celle de Ringo sur le premier single des futurs « Fab Four ». N'importe, la légende est en marche et c'est avec lui qu'elle va s'écrire. Il gardera cependant une rancœur « éternelle » pour avoir été relégué de la sorte : « Il s'est excusé à maintes reprises depuis cette journée du 11 septembre 1962, ce bon vieux George Martin, mais là, ça m'avait anéanti. Je l'ai haï, le salaud, pendant des années, et aujourd'hui encore, je ne le lâche pas avec ça ! » De l'avis général, résumé un jour par Paul McCartney, Ringo n'était peut-être pas le meilleur batteur du monde, mais c'était le meilleur pour les Beatles. 

Dans une interview à la BBC en 2012, Andy White a affirmé que pendant la session du 11 septembre, il a également joué sur un enregistrement de Please Please Me et cette performance a été utilisé sur le single : « Dès le son de la batterie, je peux dire que je suis sur elle, parce elle a un son très différent de celle de Ringo à l'époque. Ce fut avant qu'il ait obtenu le kit Ludwig. Chaque batteur obtient un son individuel, tout d'abord par la façon dont il accorde les tambours, puis par la façon dont il joue les tambours. »

Andy White, très éclectique puisqu'il faisait aussi du jazz et de la musique écossaise traditionnelle. Considéré par Allmusic comme « l'un des batteurs les plus occupés d'Angleterre entre la fin des années 1950 et le milieu des années 1970 », il a joué en 1965 sur le tube de Tom Jones, It's not unusual, le premier hit de l'artiste britannique aux États-Unis, en atteignant la 10e place des hit-parades alors qu'il est consacré à la première place des charts anglais en 1965. Il a participé à des tournées avec Marlene Dietrich, Burt Bacharach et Rod Stewart. À partir de 1965 jusqu'à sa retraite en 1975, le musicien écossais a accompagné le pianiste et compositeur britannique William Blezard. Il a également travaillé avec Chuck Berry, Billy Fury et Herman's Hermits. ||

Mémorial Histoire
Andy White et le premier single des Beatles avec Ringo Starr.