Swiss Beatles Fan Club

31 janvier 2016


Julian Lennon expose à la Maison de la Photographie de Lille


Né à Liverpool en Angleterre, Julian Lennon débute son parcours artistique dès le plus jeune âge avec un certain talent pour la musique, élargi au cinéma et arts visuels. En tant qu’observateur de la vie sous toutes ses formes, Julian développe son expression personnelle à travers différents médiums : musique, arts dramatiques et réalisation de documentaire. En 2007, il s’intéresse à la photographie, saisissant les instants de la tournée musicale de Sean, son demi-frère. Timeless, sa première exposition, présentée à Manhattan en septembre 2010, montre les débuts remarquables de Julian derrière l’appareil, à travers les images de Sean Lennon, U2 et de paysages. Son habilité à immortaliser des moments d’intimité et d’introspection est particulièrement bien révélée dans ses portraits de Bono et de la Princesse Charlene de Monaco. Réalisées pendant l’enregistrement du nouvel album de U2, et dix minutes avant le début de la nouvelle vie de princesse de Charlene Wittstock, les images de cette petite collection révèlent la façon dont Julian « amène les sujets à la réalité dans laquelle peu de photographes ont été capables de s’accomplir » note le célèbre photographe Timothy White. À peu près au même moment est créée la Fondation de charité de Julian, The White Feather Foundation, marquant également pour l’artiste une nouvelle approche de la photographie documentaire.

Le principal objectif de la dernière série de Julian Lennon, Horizon, est de marier photographie et philanthropie : « J’ai toujours senti que j’observais la vie d’une autre manière que les autres, probablement parce que ma vie a toujours été différente par rapport à la leur. » Sa fondation, en collaboration avec l’organisation Millennium Villages Project, œuvre à la distribution d’eau potable dans des villages d’Afrique. À l’occasion de ses différents voyages au Kenya et en Ethiopie, Julian a capturé une large diversité d’images, cherchant à montrer le caractère unique des cultures indigènes et questionnant sur l’aide à apporter face à leur détresse. Horizon, image phare de sa série, juxtapose l’homme et la nature dans une méditation solitaire au sommet d’une majestueuse montagne. La beauté des paysages saisis tels que Follow and Scopium trouve un complément dans l’humanité des autres, notamment Reverence et Hope, représentant des tribus anciennes, enfants éthiopiens... Pour Julian « l’empathie est le lien qui unit la planète. » Et de préciser : « Nous sommes tous dans le même bateau et nous espérons qu’un jour, le monde va s’en rendre compte… La photographie est une façon de partager, d’apprendre, d’apprécier et de comprendre d’autres cultures et de sympathiser avec d’autres populations. » ||

Vernissage le mercredi 10 février à 18 h 30 en présence de Julian Lennon.
Tarifs, horaires et téléphone, veuillez consulter ci-dessous le lien « Information ».


Information