Swiss Beatles Fan Club

14 janvier 2016


Stella McCartney transforme en boîte de nuit
un célèbre magasin de disques pour présenter sa collection


« On veut juste s'amuser », promet Stella McCartney. Pour présenter sa pré-collection automne-hiver 2016-2017, la créatrice de mode a transformé, le mardi 12 janvier, le magasin de disques Amoeba, au coeur d'Hollywood, en gigantesque boîte de nuit. Gwyneth Paltrow flanquée de son garde du corps à oreillette, l'ancien membre des Beatles Ringo Starr en grande conversation avec l'actrice Kate Hudson, la pop-star Katy Perry qui fait une entrée tardive, l'actrice de Mad Men Kiernan Shipka dansant au son d'un orchestre « Big band »... Les allées étroites du célèbre magasin de Los Angeles étaient constellées de stars. Les invités se déhanchaient au son de chansons de David Bowie ou Iggy Pop, buvant champagne ou « margarita façon Paul » (McCartney). Et les mannequins posaient, dansaient, virevoltaient sur des estrades installées entre les bacs à CD et 33 tours. Lors de l'after-party, Brian Wilson des Beach Boys puis Marilyn Manson et Johnny Depp ont investi la scène des festivités pour interpréter quelques morceaux et s'offrir un duo improvisé.

Stella McCartney a présenté une ligne influencée par les années 70 (longues robes fluides ceinturées, blouses portées sur pantalons droits) mêlée de touches sportswear : Derby sur épaisses semelles de caoutchouc, hauts blancs barrés de V colorés façon polos de tennis, vestes en laines gris perle à grosses torsades... Le tout, mâtiné d'imprimés de motifs félins : panthère, tigre, chats sauvages. « Cette collection est vraiment fondée sur ce dont nous avons besoin dans notre garde-robe, ce que nous mettons pour le ‹ glamour › ou pour les activités routinières, et comment on associe les deux », a expliqué à l'AFP la créatrice britannique de 44 ans.

C'est l'une des très rares fois où la fille de Paul McCartney présente une collection ailleurs qu'à Paris ou New York. Comme Tom Ford il y a un an et Nicolas Ghesquière pour Louis Vuitton au printemps, la Britannique dont la marque est membre du groupe Kering a choisi la Californie. « C'est un endroit du monde intéressant parce qu'on y trouve cette culture détendue, évidemment il y a ce climat (doux) mais cela devient un lieu artistiquement riche », a-t-elle expliqué. Los Angeles a longtemps été « une ville centrée sur le divertissement mais maintenant la mode, la musique et l'art y jouent un rôle » important, a-t-elle ajouté. ||