Swiss Beatles Fan Club

25 février 2016


Stella McCartney : première collection de prêt-à-porter masculine


Quinze ans serait-il le nouvel âge de raison ? C'est en tout cas le temps qu'a pris Stella McCartney pour faire grandir sa marque en un business florissant, avec une véritable éthique. Alors quand la créatrice anglaise annonce se lancer dans le prêt-à-porter masculin, les amateurs de mode et d'écologie peuvent se réjouir. Selon le quotidien américain de mode WWD, la collection printemps-été 2017 devrait être présentée en juin prochain lors de la Fashion Week masculine à Paris. En digne fille de l'activiste et artiste Paul McCartney, cette femme d'affaires estime que la mode a besoin de se mettre au vert. Et commence naturellement par ses propres vêtements, dénués de toute matière animale. Plutôt que de condamner la fourrure et le cuir à coups de discours moralisateurs, Stella McCartney propose directement des alternatives synthétiques ou végétales pour concevoir ses pièces minimalistes au tailoring impeccable. Mais aussi des chaussures et des accessoires, dont un sac best-seller au similicuir bordé de chaînes métalliques aperçu au bras de toutes les fashionista.

Une mode éthique et durable pour la femme et l'homme

Après avoir fait ses classes chez Christian Lacroix puis dans l'atelier Edward Sexton à Savile Row, Stella McCartney peut se vanter de maîtriser aussi bien le flou que le tailleur. Son diplôme de la prestigieuse école de mode londonienne Central Saint Martins en poche, elle accède en 1997 à la direction artistique de Chloé juste après Karl Lagerfeld, avant de fonder sa propre marque en 2001 pour mieux affirmer ses convictions.

« Tout est lié à l'alimentation, remarque Stella McCartney pour le magazine spécialisé Business of Fashion. La consommation d'animaux - qu'on les porte ou qu'on les mange - a des conséquences dévastatrices pour la planète. Chaque année on tue plus d'un milliard d'animaux pour de la nourriture, et la moitié n'est même pas mangée. De plus 50 millions d'animaux sont tués uniquement pour l'industrie de la mode. » Entre la traite des animaux pour la production de laine, de cuir, et autres fourrures, et les usines de teinture ravageant l'eau alentour, le secteur de la mode traditionnel est doublement polluant. Mais la styliste anglaise prouve qu'il est possible de faire une mode de luxe éthique et durable. Coton bio produit avec le minimum d'eau, cuir synthétique qui se patine avec le temps comme une peau classique, et fausse fourrure plus vraie que nature : comme elle sait le faire depuis quinze ans pour la femme, Stella McCartney devrait bientôt faire rimer éco-responsable et désirable pour la mode homme. |  |

Photo : Stella McCartney en compagnie de son époux Alasdhair Willis,
le 23 novembre 2015, aux British Fashion Awards, Londres.