Swiss Beatles Fan Club

10 mars 2016


Hommage des Beatles et du monde de la musique à Sir George Martin


Après l'annonce du décès de Sir George Martin dans sa résidence anglaise de Swindon, le 8 mars à l'âge de 90 ans, de nombreux messages d'hommage du monde de la musique et autres personnalités ont afflué sur les réseaux sociaux. Le producteur légendaire des Beatles, souvent qualifié de « cinquième Beatles » (au même titre que le manager Brian Epstein décédé en 1967), fut également un mentor pour John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr. Ce surnom n'a rien d'usurpé. Ce fils de charpentier, né en 1926 dans le nord de Londres, a non seulement fait décoller les Fab Four, mais il a également gardé une influence décisive sur toute leur carrière, de l'originel Please Please Me jusqu'à Abbey Road en passant par le psychédélique Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band. « Je dois souligner que c'était un travail d'équipe. Sans mes instruments et l'enregistrement, un grand nombre de disques n'auraient pas sonné comme ils sonnaient. S'ils avaient pu être meilleurs, je ne saurais dire. Peut-être. Ce n'est pas de la modestie de ma part, c'est une tentative de brosser un tableau réaliste de notre relation », commentait-il en 1979 dans son livre All You Need Is Ears. Malgré la séparation des Beatles en 1970, George Martin dont la classe était une qualité innée était demeuré très proche de son groupe favori. Comme un père qui garde le contact avec ses enfants après qu'ils aient quitté la maison.

Les Beatles

C'est Ringo Starr, le célèbre batteur des Beatles, qui a relayé le premier l'information : « Dieu bénisse George Martin, paix et amour à Judy et sa famille... Merci pour tout ton amour et ta gentillesse George, paix et amour », a-t-il sobrement écrit sur son compte Twitter, confirmant la mort de celui que l'on surnommait « le cinquième Beatles ». Paul McCartney s'est exprimé avec beaucoup de peine sur sa page internet : « Le monde a vraiment perdu un grand homme qui a laissé une marque indélébile sur mon âme et dans l'histoire de la musique britannique ». Et d'ajouter : « J’ai tant de merveilleux souvenirs de ce grand homme qui seront avec moi pour toujours. George Martin un gentleman et comme un second père pour moi. Il a guidé la carrière des Beatles avec un tel talent et une telle bonne humeur qu'il est devenu un véritable ami pour moi et ma famille. Du jour où il a donné son premier contrat d'enregistrement aux Beatles à la dernière fois où je l'ai vu, il a été la personne la plus généreuse, la plus intelligente et la plus musicienne que j'ai connue ». Sean Lennon, le fils de John Lennon et Yoko Ono, a quant à lui adressé un vibrant hommage au producteur. « Repose en paix George Martin. Je suis tellement ravagé que je n'ai pas de mots », a-t-il écrit sous une photo de George Martin postée sur Instagram. « Je pense à Judy et Giles. Mon amour pour toujours », ajoute-t-il.

Brian Wilson, Liam Gallagher, Lenny Kravitz et Boy George

Le chanteur et auteur-compositeur Brian Wilson, fondateur et âme du groupe californien The Beach Boys, a aussi exprimé sa tristesse dans un message posté sur ses comptes Facebook et Twitter : « Les disques que George Martin a enregistrés avec les Beatles étaient certains des plus grands jamais faits et m’ont inspiré à de plus grandes hauteurs. » L'ancien leader du groupe Oasis et grand admirateur des Fab Four, Liam Gallagher, a lui aussi eu une pensée pour « Sir George Martin » - le producteur a été décoré deux fois par la reine d'Angleterre - auquel il souhaite de « Reposer en paix ». Puis ce fut au tour de Lenny Kravitz, qui a salué un « visionnaire » sur Twitter, ainsi que Boy George, très ému par la disparition d'un « gentleman et d'une légende ».

Quincy Jones, Mark Ronson et Nigel Godrich

Quelques confrères de renom ont également salué la mémoire du producteur, notamment l’Américain Quincy Jones, l’homme derrière Thriller (1982) de Michael Jackson : « Reste en paix mon frère de musique George Martin. Nous étions amis depuis 1964, et je suis si honoré par ce cadeau » a-t-il twitté. La nouvelle génération n’est pas en reste. Le Britannique Mark Ronson, devenu célèbre grâce à son travail sur l’album Back to Black (2006) d’Amy Winehouse, a salué la mémoire du « plus grand producteur de disques britannique de tous les temps. Nous ne pourrons jamais cesser de vivre dans le monde que vous avez aidé à créer. » Autre figure du milieu, le fidèle producteur de Radiohead, Nigel Godrich, qui avait aussi collaboré en 2005 avec Paul McCartney sur l'album Chaos and Creation in the Backyard, a pour sa part rendu hommage à son « héros (…) le producteur ultime (…) il a tout fait en premier… et le meilleur ».

Roger Moore et David Cameron

« Quelle tristesse de se réveiller en apprenant que Sir George Martin nous a quitté. Il fit sonner magnifiquement mon premier James Bond », écrit le comédien britannique Roger Moore, plus connu pour son rôle d’agent 007 dans les années 1970, et qui n’a pas oublié la contribution du producteur en tant que compositeur et arrangeur pour le film Vivre et laisser mourir en 1973, qui offrira notamment un tube à Paul McCartney avec la chanson Live and Let Die. Le monde politique britannique a aussi participé à ses hommages. Autre sujet de sa Majesté, le premier ministre David Cameron a twitté : « Sir George Martin était un géant de la musique – il a travaillé avec les Fab Four pour créer la musique pop la éternelle du monde. » |  |
Ringo Starr, Paul McCartney, George Harrison et George Martin, le 30 novembre 1995.
John Lennon et George Martin à Cuba, 2002.
George Martin et Brian Epstein, 1967.
Sir George Martin, 6 Grammy Awards, décoré deux fois par le reine d'Angleterre, 12 novembre 1996.