Swiss Beatles Fan Club

27 mai 2016


Paul McCartney explorateur de nouveaux territoires musicaux


« À 74 ans le 18 juin prochain, Paul McCartney n'a pas peur d'explorer de nouveaux territoires. « La musique vous donne une liberté d'esprit. Et c'est ce que je ne veux pas perdre », expliquait-il au New Musical Express (NME) en mars 2015. Ces dernières années, le musicien a multiplié les collaborations surprenantes, guidé par son éclectisme et sa curiosité. C'était déjà le cas par le passé avec Stevie Wonder et Ebony and Ivory (1982), puis Michael Jackson et leurs chansons The Girl Is Mine (1982) et Say Say Say (1983), trois titres couronnés de la première place dans les hit-parades. Qu'il fasse des duos avec des pop-stars ou des albums avec les producteurs les plus en vue du moment, l'ancien Beatle est plus que jamais à la page.

Kanye West

« C’est qui ce Paul McCartney ? Sa carrière va exploser grâce à Kanye. » C'est le genre de tweet posté sur la toile lorsque Only One, le duo Kanye West / Paul McCartney est sorti fin décembre 2014. Des affirmations qui ont pu faire sourire - ou hurler de rage, c'est selon - les fans de l'ex-Beatle. La preuve qu'un fossé sépare les deux artistes, du moins en apparence. Car aussi invraisemblable que cela puisse paraître, McCartney avoue être « inspiré » par le rappeur américain. Les deux nouveaux amis ont aussi apporté leur contribution à la chanteuse des Barbardes Rihanna avec le single à succès FourFiveSeconds paru le 24 janvier 2015.

Nirvana

Dave Grohl, le leader des Foo Fighters prépare en 2012 un documentaire et une compilation intitulée Sound City, sur un studio de musique légendaire de Los Angeles. Il surmonte ses peurs et demande à Paul McCartney s'il est intéressé pour venir pousser la chansonnette. Non seulement il va accepter, mais en plus insister pour travailler de nouvelles compositions. Une fois dans le studio, Dave Grohl explique au Britannique qu'il a invité « quelques amis ». À savoir, Krist Novoselic, le bassiste de Nirvana et Pat Smears, guitariste des Foo Fighters, mais également de Nirvana dans les six derniers mois d'existence du groupe avant le décès de Kurt Cobain. « Pour vous dire la vérité, je ne savais pas vraiment qui ils étaient », blaguera plus tard Sir Paul. La réunion donnera Cut Me Some Slack, une chanson furieusement rock, dans laquelle McCartney pousse sa voix façon Led Zeppelin. Le titre obtiendra le Grammy Award de la meilleure chanson rock en 2014. « Ce à quoi j'ai eu le droit ce jour là, c'est tout simplement de jouer avec un super groupe, ce qui est un grand privilège et quelque chose de magique », avait avoué McCartney, toujours aussi modeste, à Forbes.

Bloody Beetroots

La même année, la légende Liverpool se retrouve sur une chanson de Bloody Beetroots. Le groupe de musique électronique italien est connu pour avoir un son « électro-punk » plutôt violent, qui fait des folies en concert. Pas vraiment le genre de McCartney. Mais l'homme est plutôt ouvert d'esprit. Quand Bob Cornelius Rifo, la tête pensante du groupe, lui demande s'il est possible d'utiliser des vieilles bandes enregistrées avec le producteur Youth, pour son projet The Fireman, il accepte. Puisqu'il l'a sous la main, Rifo lui demande aussi s'il peut le rejoindre en studio pour réenregistrer des paroles. Pourquoi pas, se dit Paul McCartney. Le résultat s'appelle Out of Sight.

Lady Gaga

Et Paul McCartney n'a pas fini de surprendre ceux qui l'associent toujours aux Beatles. En 2015, il a enregistré un duo avec Lady Gaga, qui devrait figurer dans la bande originale de High By The Clouds. Ce dessin animé est tiré d'un livre pour enfants écrit par McCartney en 2005. Aucune date n'a pour l'instant été donnée quant à sa sortie.

Producteurs actuels

Paul McCartney met également un point d'honneur à rester à la page quant au choix de ses producteurs. En 2005, il s'entiche de Nigel Godrich, connu pour être le « 6e membre » du groupe Radiohead. Le producteur, alors trentenaire, le pousse à abandonner sa formation d'accompagnement habituelle et à jouer tous les instruments lui-même. Chaos and Creation in the Backyard sera pour beaucoup considéré comme un retour en forme de l'ex-Fab Four.

Pour son dernier album édité en 2013, justement intitulé New, il a enregistré avec 4 producteurs de la génération 2000. Comme Mark Ronson, par exemple, le fameux auteur du tube Uptown Funk. Tous lui ont fait écouter Tame Impala et Frank Ocean en studio. Si la composition de la chanson titre, New, a un côté très « Beatles », dans la plus pure tradition de la patte McCartney, les paroles font écho à cette envie de renouveau.

Pour son prochain disque, il pourrait bien recruter Greg Kurstin, le producteur du 25 d'Adele. « Paul a adoré son travail sur cet album, et il sait qu'il pourrait ajouter quelque chose de spécial à ses propres enregistrements », explique une source du tabloïd anglais The Sun. En attendant cette future publication, c'est sur scène avec ses multiples tournée que McCartney cartonne, en reprenant ses anciens succès des Beatles et des Wings. |  |

Only One FourFiveSeconds Cut Me Some Slack Out of Sight New