Swiss Beatles Fan Club

4 mai 2016


Ouvrage scientifique : Volume ! - Spécial Beatles Studies


Près d'un demi-siècle après l'adoubement des Beatles par Luciano Berio (Commenti al rock, 1967), ce numéro de Volume ! dirigé par Olivier Julien et Grégoire Tosser, propose un tour d'horizon de la recherche scientifique sur le groupe dont John Lennon affirmait qu'il était encore « plus populaire que Jésus ». Outre une imposante bibliographie couvrant les 50 premières années de ce qu'il est désormais convenu d'appeler les « Beatles Studies », on y découvrira entre autres que la British Invasion est passée par Paris, que les popular music studies ont débuté par l'étude musicologique des musiques populaires, que la théorie des vecteurs harmoniques peut s'appliquer à la musique pop ou encore que l'album Abbey Road mérite d'être analysé à la lumière des concepts développés par Marshall McLuhan.

Une vue d'ensemble des études scientifiques consacrées aux Beatles.

Le présent dossier, « spécial » à plus d’un titre, est né de la volonté de produire un outil de référence, collectif et en langue française, sur les Beatles. Animée par le dialogue avec le champ des Beatles studies, la recherche qui se donne à lire ici emprunte des chemins qui sont ceux d’une musicologie consciente des enjeux des études culturelles contemporaines et requérant pleinement son inscription dans les sciences humaines. La recherche sur les Beatles se heurte à ce constat paradoxal, relevé par de nombreux auteurs : il s’agit d’une musique connue de tous, mais dont l’étude scientifique a tardé à se construire. Cela tient en partie au fait que les musiques appartenant à une « tradition phonographique » constituent encore pour la musicologie un champ d’investigation récent – loin d’être inédit, mais pourtant encore inhabituel, dans lequel l’analyse de la partition et de la trace écrite laisse place à une focalisation sur le son. La difficulté d’appréhension du corpus est d’autre part souvent combinée à la nécessité d’une légitimation scientifique de l’objet d’étude « Beatles ».

Avec des contributions de Jeremy Tranmer (Université de Lorraine, France), Moreno Andreatta (IRCAM, France), Mattia Bergomi (LIM-Milan, Italie), Michael Brocken (Liverpool Hope University, Royaume-Uni), Philippe Cathé (Université Paris-Sorbonne, France), Franco Fabbri (Université de Turin, Italie), Bertrand Lemonnier (Lycée Louis-le-Grand, France), Ian Inglis (Northumbria University, Royaume-Uni), Olivier Julien (Université Paris-Sorbonne, France), Thomas MacFarlane (New York University, États-Unis), Sarah Pickard (Université de la Sorbonne-Nouvelle, Paris 3, France), Matthieu Thibault (Université d’Évry-Val-d’Essonne, France), Grégoire Tosser (Université d’Évry-Val-d’Essonne, France), Sheila Whiteley (Salford University, Royaume-Uni) & Charlotte Wilkins (École du Louvre, France). |  |

Information Boutique Bon de commande