Swiss Beatles Fan Club

16 juillet 2016


Pensées du Swiss Beatles Fan Club aux victimes de l'attentat de Nice


La tragédie, l’horreur et l’insoutenable ont frappé la ville de Nice lors du 14 juillet, jour de la fête nationale française, faisant 84 morts et plus de 200 blessés selon le dernier bilan officiel. Depuis les attentats parisiens de 2015 et de Belgique cette année, Swiss Beatles Fan Club a chaque fois exprimé toutes ses pensées et sa solidarité avec les victimes et leurs familles frappées par la barbarie. Même si la priorité de la publication concerne l’histoire et l’actualité de la famille Beatles, il n’est pas concevable que nous restions en silence dans de pareils moments de douleur, mais aussi de colère. Surtout que nous relatons certaines campagnes humanitaires, animales et écologiques soutenues par cette même famille Beatles. Nous assumons, dès lors, de prendre la parole dans ce genre de circonstance difficile et faire valoir également notre propos.

À chaque drame meurtrier affectant l'émotion planétaire, la chanson emblématique Imagine de John Lennon résonne partout dans le monde, symbole de nos valeurs universelles et témoignage de notre compassion. Cet hymne à la Paix rappelle nos libertés fondamentales, menacées parfois par des extrémistes de tout bord. John Lennon, mort sous les balles d’un assassin, fut le premier membre des Beatles à marquer publiquement son opposition à la Guerre du Vietnam. Liberté, veut aussi dire culture. Le droit d’aimer des artistes et leur style de musique. Le droit d'être fan et d'avoir des idoles. Le droit d'écouter toutes les mélodies qui rassemblent et permettent l'échange entre les peuples et les cultures. Le droit d’afficher nos préférences multiculturelles dans les espaces publiques, sur les réseaux sociaux ou sites spécialisés. Oui, le droit d'exister par nous-mêmes et non selon une idéologie totalitariste. Jadis avant l'éclatement de l'Union soviétique, il était interdit de posséder ou commercialiser un album des Beatles. Voilà pourquoi dans ces temps troublés du 21e siècle, il est primordial d'affirmer le sens de la liberté positive, de rappeler à ceux qui veulent contraindre cet idéal, que la démocratie sera toujours plus forte que le terrorisme armé ou intellectuel.


Les Beatles ont tissé des liens culturels à travers leur œuvre. Plus que tout, ils ont transcendé les frontières de l'esprit. George Harrison en fut l’un des précurseurs avec l’introduction du sitar indien dans la musique occidentale. Par le premier concert caritatif de l'histoire organisé à New York, le 1er août 1971, il apporta avec le musicien Ravi Shankar, le soutien aux sinistrés du Bangladesh dévasté par le cyclone Bhola. Au début des années 2000, Paul McCartney milita contre les mines antipersonnel qui font des milliers de morts et de personnes handicapées dans les conflits armés. Depuis plusieurs années, jour de son anniversaire, Ringo Starr rappelle lui aussi l’importance du slogan « Peace and Love ». Alors oui, quitte à utiliser le support communicatif du Swiss Beatles Fan Club, nous apporterons toujours nos pensées et notre solidarité à toutes les personnes touchées par la folie humaine, à leurs familles dans la peine, sans compter à ces milliers de disparus au fond de la Méditerranée, aux victimes du dérèglement climatique. Nous militerons toujours pour que notre passion, partage et existence ne soient jamais menacés par des gens avides de répandre la terreur, de légiférer sur nos libertés démocratiques et culturelles. Give Peace a Chance !

Michel Haas, fondateur du Swiss Beatles Fan Club

Flash Mob : « Imagine », samedi 17 janvier 2015, Place Masséna à Nice.