Swiss Beatles Fan Club

22 septembre 2016


L'exposition Harry Benson : Seeing America au Parlement écossais


Rares sont les photographes qui deviennent plus célèbres que leurs collègues. Mais Harry Benson, né à Knightswood dans le district de Glasgow en Écosse, ayant autrefois travaillé chez Hamilton Advertiser, a reçu bien plus qu’une simple reconnaissance professionnelle. Il est nommé en 2009, Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (CBE) et réalise en 2014, le portrait officiel de la reine Elisabeth II pour le compte du Scottish National Portrait Gallery. Une rétrospective de son œuvre intitulée Harry Benson : Seeing America est consacrée du 12 août au 3 décembre 2016, au Parlement écossais dans le quartier d'Holyrood à Édimbourg. Aujourd’hui âgé de 86 ans, Benson est revenu dans son pays natal pour l’inauguration de l’exposition gratuite et répondre aux sollicitations de la presse. Il a également participé à une projection de Shoot First, documentaire consacré à sa vie et son œuvre, au Filmhouse d’Édimbourg.

Benson et les Beatles

Benson ne reconnaît aucune influence, sinon celle de Lord Beaverbrook, pour la seule raison qu’il lui avait offert du travail au Daily Express en 1958. Poste pour lequel il avait été chargé d’aller à Paris pour photographier les Beatles pour la première fois. Il avait d’abord refusé la mission, préférant partir en Ouganda comme prévu, mais s’est vite rendu compte de l’importance d’une telle opportunité. La photo qu’il préfère reste celle de la bataille de polochons des Beatles, prise tard dans la nuit à leur hôtel parisien, après que Brian Epstein leur avait annoncé qu’ils étaient numéro 1 aux États-Unis avec leur single I Want to Hold Your Hand. Benson a suivi le groupe jusqu’en Amérique pour leur première grande tournée de 1964.

Une rencontre inédite entre les Beatles et Mohammed Ali

La photo la plus célèbre prise par Benson pendant cette tournée est sans doute celle de la rencontre entre les Beatles et Mohammed Ali (Cassius Clay), le 18 février 1964, au Fifth Street Gym de Miami. Le groupe s’était rendu en Floride pour le tournage de la deuxième de leurs trois apparitions à l’Ed Sullivan Show, tandis qu’Ali s’entraînait en tant que challenger pour son combat de championnat avec Sonny Liston. Les Beatles souhaitaient rencontrer Liston, mais leur envie n’était pas partagée. Ce dernier avait assisté à l’enregistrement de l’Ed Sullivan Show avec l’organisateur du combat, Harold Conrad et il aurait déclaré : « Mon chien sait mieux jouer de la batterie que ce gamin avec le gros nez. »

Plus tard, Benson a travaillé pendant un temps hors de New York, couvrant les faits divers britanniques pour The Express avant d’être engagé par Life. Il a su capter les moments sombres de l’Amérique des années 1960, comme les mouvements pour les droits civiques, la ségrégation, les protestations nationales contre la guerre du Vietnam et les assassinats de Martin Luther King et Bobby Kennedy. ||

Exposition Information Boutique