Swiss Beatles Fan Club

1 janvier 2017


Allan Williams, le premier manager des Beatles est décédé


« Le premier propriétaire du Jacaranda et l’homme qui a découvert les Beatles, Allan Williams, est malheureusement décédé à 86 ans » ont annoncé sur les réseaux sociaux dans la nuit de vendredi 30 à samedi 31 janvier les actuels propriétaires du Jacaranda qu’il a fondé à Liverpool. Aucune information sur la cause de son décès n'a été précisée. En septembre 1958, il a ouvert le club où John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Stuart Sutcliffe ont donné leurs premiers concerts sous le nom de The Beatals, puis Silver Beetles. Le premier manager restera aussi dans l'histoire de la musique le maître d'œuvre d’un moment fondateur de la vie du groupe débutant : accompagné par Pete Best le nouveau batteur, c’est Williams qui les avait conduits le 16 août 1960 dans un van en direction de Hambourg, en Allemagne, où ils avaient décroché, par son entremise, leur premier engagement sérieux et où ils avaient donné par la suite dans des conditions souvent médiocres plus de 280 concerts au total. Une période difficile mais qui contribuera à accroitre la notoriété des cinq garçons de Liverpool.

Les chemins du manager et du groupe se sont séparés en 1961. Les Beatles ont ensuite signé avec Brian Epstein de 1962 à 1967, année de sa disparition. Au printemps 1961, le bassiste Stuart Sutcliffe quitte les Beatles pour se consacrer à ses études d'art, mais surtout pour rester auprès de la femme qu'il aime, la photographe Astrid Kirchherr, qui réside à Hambourg. Il décède le 10 avril 1962 d'une hémorragie cérébrale. À l'issue de leur première audition devant George Martin le 6 juin 1962, à Londres chez Parlophone, une division d'EMI, Pete Best est remplacé officiellement le 16 août par Ringo Starr. Le 5 octobre 1962, sort Love Me Do, qui atteint le 17e rang au palmarès britannique. Leur deuxième 45 tours, Please Please Me, paraît le 11 janvier 1963, et devient leur premier numéro un au Royaume-Uni. Après avoir décroché pour la première fois le sommet du hit-parade américain avec le single I Want to Hold Your Hand, les Beatles conquiert l'Amérique après leur passage du 9 février 1964, au Ed Sullivan Show. Cette émission reste une des plus regardées de l’histoire de la télévision. Ils sont décorés par la reine Elizabeth II, le 26 octobre 1965 à Buckingham Palace, de la médaille de membre de l'Empire britannique (Member of the British Empire, ou MBE). Après une discographie de douze albums, cinq films et marqué d'une empreinte indélébile la musique et la génération des sixties, les Beatles se séparent le 10 avril 1970.

Selon l’exposition permanente The Beatles Story, installée à Liverpool, Allan Williams a « aidé à façonner le groupe pour en faire ce qu’on en connaît aujourd’hui ». « Son legs continuera à être raconté pendant de nombreuses années à venir », a dit Martin King, directeur du musée. L’historien des Beatles, Mark Lewisohn, a écrit sur Twitter : « Pas d’Allan Williams, pas de Hambourg. Pas de Hambourg, pas de Beatles. » Dans le livre The Beatles Anthology, Paul McCartney décrit Williams comme « un bon gars, un très bon motivateur ». « J'étais simplement heureux d'être là dans les années 1960, quand tout a commencé. J'ai toujours été fier des Beatles et content d'avoir été un petit rouage dans cette machine qui est devenue le groupe le plus célèbre au monde », racontait Williams au Liverpool Echo en 2010. « C'était vraiment un bon moment, et je n'ai pas de regrets. Mais personne ne savait que les Beatles deviendraient ce qu'ils sont devenus. » Jusqu’à sa disparition, Allan Williams était resté une personnalité éminente de l’industrie musicale de Liverpool. En mars 2016, Sir George Martin, un autre producteur de renommée mondiale ayant également collaboré avec les Beatles, est décédé à l’âge de 90 ans.
||

Photo ci-dessous : 16 août 1960, cimetière britannique d'Arnhem aux Pays-Bas
De gauche à droite : Allan Williams, son épouse Beverly, son associé Lord Woodbine, Stuart Sutcliffe, Paul McCartney, George Harrison et Pete Best. L’inscription sur la pierre blanche : « Their name liveth for evermore » (Leur nom vivra à jamais). Ne figurent pas sur la photo, mais étaient présents lors du voyage de Liverpool à Hambourg : John Lennon, Barry Chang, beau-frère de Williams et Georg Steiner, serveur allemand engagé lui aussi par Bruno Koschmider, patron des clubs Kaiserkeller et Indra, avenue de la Reeperbahn, quartier chaud hambourgeois de Sankt Pauli.


Mémorial