Swiss Beatles Fan Club

11 avril 2017


Julian Lennon : de l'ombre à la lumière


Né le 8 avril 1963 à Liverpool et prénommé Julian en hommage à sa grand-mère paternelle (Julia) – renversée par une voiture alors que son fils John Lennon était encore adolescent – filleul de Brian Epstein, manager des Beatles – le musicien et photographe a longtemps vécu dans l’ombre plus que gigantesque d’un père ayant préféré fonder une nouvelle famille. Julian Lennon n'a que 5 ans lorsque ses parents se séparent, en 1968. Bien que son existence fût longtemps gardé dans le silence – et ce pour ne pas froisser les fans qui pensaient que John Lennon leur appartenait – Julian a néanmoins eu un certain impact sur les Beatles. Il est directement à l'origine de deux célèbres chansons des Beatles : Lucy in the Sky with Diamonds que son père composa à partir d'un dessin qu'il rapporta de sa classe de maternelle, et Hey Jude (la chanson s'appelait à l'origine « Hey Jules »), écrite par Paul McCartney pour le consoler au moment où John Lennon quittait sa mère pour se mettre en ménage avec Yoko Ono.

Julian fait ses débuts dans la musique à l'âge de 11 ans, en jouant de la batterie sur le dernier titre de l'album Walls and Bridges de son père. Il enregistre son premier album en 1984. Valotte deviendra disque de platine un an plus tard, et le single Too Late for Goodbyes grimpera au sommet du Top 50. À ce jour, c'est le plus grand succès dans sa carrière musicale. Six albums, quelques seconds rôles modestes au cinéma et une exposition photo plus tard, Lennon est devenu Julian : « J’ai toujours eu l’impression d’aborder la vie différemment des autres. La musique – et maintenant la photographie – me permettent d’exprimer ma créativité comme je l’entends. »

En avril 2007, il vend à un groupe d'édition de musique de New York, Primary Wave Music Publishing, une part de ses droits financiers sur les chansons des Beatles coécrites par son défunt père. Son demi-frère Sean et sa belle-mère Yoko Ono, sont également les héritiers des œuvres de John Lennon. Julian s'attache beaucoup aux problèmes écologiques, ainsi il est aussi le producteur du film documentaire australien Whaledreamers, décrivant la relation particulière d'une tribu aborigène avec des baleines. Le film a reçu plusieurs prix et a été projeté au Festival de Cannes en 2007. Vingt-cinq ans après la sortie de de l'album Help Yourself, il a récemment réenregistré un de ses plus grands succès, Saltwater, dont le solo de guitare fut inspiré par George Harrison. Tous les fonds récoltés seront reversés à son association caritative, la White Feather Foundation.
||

Boutique Information