Arrestation du receleur des journaux intimes de John Lennon

21 novembre 2017

Arrestation du receleur des journaux intimes de John Lennon

Arrestation du receleur des journaux intimes de John Lennon

Après trois ans d'enquête, la police de Berlin a annoncé ce lundi 20 novembre l'arrestation d'un homme de 58 ans soupçonné d'avoir recelé des affaires personnelles de John Lennon. « Nous pensons qu'il est le coupable et le voleur présumé des objets », a déclaré Carsten Pfohl de la police judiciaire de Berlin lors d'une conférence de presse. En juin dernier, 86 affaires personnelles, dont plusieurs journaux intimes, deux paires de lunettes, un étui de cigarettes ou encore des carnets de notes de l'ancien membre des Beatles avaient été saisis dans la capitale allemande. Le voleur présumé, Koral Karsan, a été le chauffeur personnel de la veuve du chanteur entre 1995 et 2006. Et en 2006 elle avait été victime d'un cambriolage à New York lors duquel plusieurs documents de Lennon avaient été dérobés. Ces objets ont alors transité d'abord par la Turquie avant d'être acheminés vers Berlin, « probablement en 2013 ou 2014 », a estimé la procureure générale de la capitale Susann Wettley. L'ancien employé de Yoko Ono a été placé en détention provisoire alors qu'un second suspect se trouve en Turquie, a indiqué un porte-parole du Parquet de Berlin, Martin Steltner. Les autorités cherchent à présent à établir le lien entre lui et l'ex-chauffeur.

Aux enchères, tous les objets cultes des membres du groupe de Liverpool se vendent à des sommes astronomiques. De ce quatuor de légende, c'est la figure de John Lennon qui est désormais la plus mythologique. Le disque Double Fantasy, signé par Lennon et destiné à Mark Chapman, son assassin, était mis une nouvelle fois aux enchères à un prix bloqué à 1,5 million de dollars. En 2015, sa guitare avait été vendue pour près de 2,4 millions de dollars. L’une de ses vestes en cuir avait été vendue pour quelque 10 400 livres (11 700 euros) lors d’une vente aux enchères en Angleterre en février 2017. Un mois plus tard, plusieurs pièces avaient ainsi été vendues aux enchères à Paris par la maison Drouot. Au mois de mai, plusieurs mèches de cheveux du quatuor se vendaient pour des sommes comprises entre 1 200 et 2 700 euros. ||