Swiss Beatles Fan Club: Passion et distinctions royales pour les Beatles

7 février 2018

Passion et distinctions royales pour les Beatles

Passion et distinctions royales pour les Beatles

S’il y eut bien un membre rock’n’roll dans la famille royale, ce fut la princesse Margaret, la sœur d'Elisabeth II. Qu’il s’agisse de son histoire avec Peter Townsend, le pilote de chasse, des infidélités supposées dans son mariage avec le comte de Snowdon à ses histoires avec, entre autres, le Premier ministre canadien John Turner et son amitié avec Mick Jagger des Rolling Stones, la princesse Margaret a toujours mis un point d’honneur à faire ce que bon lui semblait. Rien d’étonnant, alors, qu’en pleine explosion des Beatles, cette dernière cherche leur compagnie. Elle était notamment à l'avant-première du film A Hard Day’s Night, le 6 juillet 1964. Lors d’une soirée privée donnée à l’hôtel Dorchester après la projection, la jeune femme, en bonne compagnie, s'éternisa sur les lieux. George Harrison, affamé, demanda au producteur du film quand ils pourraient manger. La réponse fut catégorique : impossible de dîner avant le départ de la princesse Margaret et de son comte. Harrison dut se lever et expliquer la situation à la princesse, pour qu’elle se décide enfin à partir.

La passion de Margaret pour les Beatles ne s’arrêta pas là : en 1965, elle se rend à une nouvelle projection des Fab Four lorsque le deuxième long-métrage Help ! sort en salles, et présente des prix en leur honneur. Un jour, il lui arrive même, sans prévenir qui que ce soit au préalable, de se rendre sur un tournage pour voir Ringo Starr et Paul McCartney. Ce dernier, présent avec Linda McCartney, passe la journée à discuter avec la princesse. Pourtant, parmi le groupe, il y en a un qui ne la supporte pas : comme toujours, John Lennon et royauté font deux. À tel point qu’il lui trouva un surnom : Princess Margaret devint « Priceless Margarine ». Il lui reproche, entre autres, ses manières ; comme cette fois où, après un concert, où elle se serait plaint des fans — certes parfois hystériques — du groupe. « Je lui ai dit que je ne savais pas pourquoi elle s’était embêtée à venir si nos fans étaient si dérangeants », aurait-il ensuite dit, selon les auteurs Chris Hutchins et Peter Thompson. « Je ne lui ai pas dit directement, mais je suis sûr qu’elle m’a entendu. J’espère juste que moi, je l’avais bien entendue ».

L’affront décisif apparut quelques années plus tard. En 1965, John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et Ringo Starr sont nommés « membres de l’Ordre de l’Empire britannique » (MBE) — un honneur incontestable, et dû à la demande du Premier ministre Harold Wilson. Cette décision fut exceptionnelle, à une époque où seulement les soldats ou les activistes, et non les artistes, entraient dans ce club très privé. Cela n’empêcha pas John Lennon de décliner, quatre ans plus tard, cette mention. Il renverra sa médaille avec une note : « Je retourne ce MBE pour protester contre l’implication de la Grande-Bretagne dans le truc entre le Nigeria et le Biafra, contre notre soutien aux États-Unis dans la guerre du Vietnam, et contre la chute de Cold Turkey [ une chanson du Plastic Ono Band, le groupe qu’il forme alors avec Yoko Ono ] dans les charts ». Ce fut là le paroxysme de l’animosité entre John Lennon et la famille royale, mais cela n’empêcha pas Paul McCartney de conserver son statut de favori : en septembre 1997, il est fait chevalier par la reine, aux côtés d’Elton John, Bono, ou Mick Jagger. Pour les soixante ans de règne d’Elisabeth II, en juin 2012, McCartney s’impose en enfant préféré de Sa Majesté en jouant Let It Be devant Buckingham Palace. La styliste Stella McCartney, fille de Sir Paul, est élevée au rang de « officier de l'Ordre de l'Empire britannique » (OBE), en mars 2013, pour services rendus à la mode, après avoir habillé les athlètes britanniques pour les Jeux olympiques 2012 de Londres. Sa sœur, Mary McCartney, a l’honneur de photographier la reine Elizabeth II, en septembre 2015, pour célébrer son record de longévité à la tête du royaume. En décembre 2017, Ringo Starr est élevé au rang de « chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique » pour services rendus à la musique et les œuvres de charité. ||

Photo de titre : la princesse Margaret, les Beatles et leur manager Brian Epstein lors de la première du film « Help ! » au London Pavilion de Londres (6 juillet 1965). Ci-dessous : les Beatles présentent leurs médailles MBE à Buckingham Palace (26 octobre 1965).

Information