Une série sur Brian Epstein, le «cinquième Beatle», est en préparation

14 mars 2018

Une série sur Brian Epstein, le «cinquième Beatle», est en préparation

Une série sur Brian Epstein, le «cinquième Beatle», est en préparation

Le 19 septembre 1934, c’est par un ciel capricieux d’automne que naît un certain Brian Samuel Epstein dans un hôpital de Liverpool. Cancre et élève turbulent à l’école, dépressif depuis son plus jeune âge, qualifié de très mauvais militaire lors de son service… Brian Epstein ne semble pas parti pour réussir. Responsable de la section musique d'un magasin de la société NEMS (North End Music Stores), créée par son père en 1957, le futur manager du plus grand groupe de l'histoire est bouleversé un soir de novembre 1961. Selon la légende, un de ses clients l’invite au Cavern Club, une salle de concert de la ville de Liverpool située à Mathew Street et réputée pour le jazz, où il entend quatre garçons dans le vent appelés les Beatles qui l'impressionne, frappé par leur magnétisme, leur son et la foule enthousiasme. Sans expérience en gestion d'artistes, il décidera un mois plus tard de les prendre sous son aile, avec comme objectif de les rendre « plus grands qu'Elvis ». Par la suite, Epstein a permis aux Fab Four d’exploser médiatiquement et sur la scène internationale. Il leur a notamment fait abandonner leur look de rockeurs furieux au profit de la mythique tenue complets-vestons classieuse, qu’on qualifiera aujourd’hui de « so british ». Il leur a également obtenu un contrat d'enregistrement avec Parlophone en 1962 sous la direction de George Martin ou encore la possibilité de faire des apparitions cultes dans l’émission américaine de variétés d’Ed Sullivan.

Sa brillante carrière n'a jamais ôté à Epstein ses complexes enfouis depuis son plus jeune âge. Son homosexualité qui était considérée à l'époque comme un crime en Angleterre, l'a poussé vers des surconsommations d'alcool et de drogues en tous genres, jusqu'à causer sa mort alors que son groupe se trouve à son apogée artistique avec la sortie de l'album culte Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band. Le « cinquième Beatle » comme le déclara Paul McCartney, est décédé des suites d’une overdose de barbituriques le 27 août 1967, à son domicile londonien. Et la chaîne Bravo compte bien lui rendre un nouvel hommage avec une série limitée dédiée à sa carrière. Produit par Universal Cable Productions et Sonar Entertainment, le projet est basé sur le roman graphique Le Cinquième Beatle The Fifth Beatle : The Brian Epstein Story » en version originale) paru en 2013, écrit par Vivek J. Tiwary et dessiné par Andrew Robinson et Kyle Baker. Tiwary rédigera l'adaptation de la série et servira de producteur exécutif avec Leopoldo Gout. Pour assurer un réalisme poussé, Bravo a acquis les droits d’exploitation du catalogue de chansons de Lennon et McCartney. On ne sait pas encore qui incarnera le manager et les membres des Beatles. ||

Information