Swiss Beatles Fan Club: Roy Young, le pianiste des Beatles à Hambourg, est décédé

30 avril 2018

Roy Young, le pianiste des Beatles à Hambourg, est décédé

Roy Young, le pianiste des Beatles à Hambourg, est décédé

Roy Young, âgé de 81 ans, est décédé le 27 avril dernier en maison de retraite dans le conté de l'Oxfordshire, au sud-est de l'Angleterre. Il était un chanteur, pianiste et claviériste de rock 'n' roll, bien connu pour son style de piano « boogie-woogie ». Il est né à Londres et déménage avec sa famille à Oxford à l'âge de cinq ans. Il apprend à jouer du piano à la maison et dans les clubs de billard, quitte l'école à l'âge de 14 ans, et rejoint la marine marchande. En Australie, il voit le film Blackboard Jungle et, après son retour en Angleterre, commence une carrière professionnelle de chanteur et de musicien. En 1958, il auditionne avec succès pour l'émission Oh Boy ! de Jack Good. Il chante et joue du piano dans le style de Little Richard, et se produit régulièrement dans d'autres émissions de musique pop de la télévision britannique, notamment Drumbeat (accompagné par le groupe The John Barry Seven) et Boy Meets Girls. Annoncé comme Roy « Rock 'Em » Young, il enregistre son premier single, Just Keep It Up / Big Fat Mama en 1959 pour Fontana Records. Il sort plusieurs autres 45 tours sur les labels Fontana et Ember au cours des deux années suivantes, mais sans rencontrer de succès commercial. Young joue au 2i's Coffee Bar de Soho, lieu formateur dans l'émergence de la culture pop britannique à la fin des années 1950. Le musicien tourne au Royaume-Uni et en Irlande avec Cliff Richard & The Shadows, entre autres. En 1961, il commence à travailler au sein du Top Ten Club à Hambourg en Allemagne, où il joue avec Tony Sheridan & The Beat Brothers, qui incluent brièvement Ringo Starr, et enregistre avec Sheridan. Au printemps de 1962, Young se voit offrir le tout premier contrat à apparaître au fameux Star-Club de Hambourg où lui et Sheridan forme le Star Combo et devient le groupe maison. Il rencontre les Beatles, et commence de jouer avec eux dans ce même établissement, club rival du Top Ten Club. Selon Young, le manager des Beatles, Brian Epstein, lui a proposé de retourner en Angleterre pour obtenir un contrat d'enregistrement avec les Beatles revenus de la ville hambourgeoise. Malheureusement, Young étant au milieu du contrat exclusif de trois ans avec le Star-Club, il déclina l'offre à regret.

Roy Young retourne en Angleterre en 1964 et rejoint Cliff Bennett & The Rebel Rousers - également dirigés par Epstein - en tant que claviériste et second chanteur, en jouant régulièrement avec Bennett sur des reprises de chansons de Sam & Dave, dont I Take What I Want et Hold On, I'm Comin. Le groupe fait la première partie de la tournée européenne des Beatles en 1966, et Young figure sur la reprise à succès de Got to Get You into My Life des Beatles, Paul McCartney et David Paramor en sont les producteurs. Il continue avec les Rebel Rousers jusqu'à ce qu'ils se séparent en 1969. Composé de Dennis Elliott, futur Foreigner et Onnie McIntyre, futur Average White Band, le Roy Young Band sort deux albums, The Roy Young Band (1971) et Mr. Funky (1972). Le groupe accompagne Chuck Berry en tournée et participe à l'enregistrement du titre My Ding-a-Ling, le seul numéro un au Billboard Hot 100 américain du pionnier du rock 'n' roll. En 1971, sous son propre nom, Young enregistre la chanson Baby, You're Good for Me, écrite par Andrew Lloyd Webber et Tim Rice, pour le film Gumshoe d'Albert Finney. En 1976, Young collabore avec David Bowie pour l'album Young Americans, et l'année suivante celui de Low. Il continue de jouer avec Roy Young Band au Canada et aux États-Unis, travaille également avec Long John Baldry dans les années 1970. Il tourne aux États-Unis dans les années 1980 avec Ian Hunter et Mick Ronson, participe à des concerts de réunion au Star-Club avec Tony Sheridan, Howie Casey, Gustafson Johnny et Jimi Magnole. En 1995, il fait une apparition avec Yoko Ono pour la promotion d'une exposition consacrée à John Lennon. En 1996, Young est invité à représenter le Canada et joue sur le piano Steinway de Lennon dans le cadre d'un événement caritatif à Toronto. Il publie son dernier album, Still Young, en 2006, avec des chansons écrites par Dennis Morgan. Au cours des dernières années, l'artiste se produit au Casbah Coffee Club (2012) et Cavern Club (2013) de Liverpool. ||

Photo de titre : Roy Young au Speakeasy Club de Londres (12 novembre 1972). Ci-dessous, de gauche à droite : Roy Young et les Beatles au Star-Club de Hambourg (1962) suivi de John Lennon de dos. Roy Young et Yoko Ono (1995). Dernière photo : Tony Sheridan & The Beat Brothers accompagnés de Ringo Starr et Roy Young au Top Ten Club de Hambourg (1962).

InformationMémorial