Swiss Beatles Fan Club: Le Musée de la civilisation à Québec carillonne à l'heure de Londres

18 mai 2018

Le Musée de la civilisation à Québec carillonne à l'heure de Londres

Le Musée de la civilisation à Québec carillonne à l'heure de Londres

Le Musée de la civilisation à Québec, au Canada, se met à l’heure de Big Ben et de la capitale anglaise à l’occasion de l’exposition Ici Londres, qui tiendra l’affiche jusqu’au 10 mars 2019. Une occasion de découvrir l’effervescence de cette ville cosmopolite, de l'après-guerre jusqu'à nos jours, où sont nés des courants musicaux qui ont balayé toute la planète. Une expérience immersive qui vise à faire ressentir l'énergie effervescente des univers de création londoniens tout en permettant de s'y reconnaître par moments, de s'émouvoir et de s'émerveiller devant les merveilles provenant des collections de la capitale du Royaume-Uni. L'exposition est le fruit d'une collaboration de huit institutions londoniennes (dont la Tate Gallery et le Museum of London) et la supervision de la chargée de projet Caroline Lantagne. Au sol, une carte de Londres guide les pas des visiteurs. Au centre de la salle, une maquette de la City of London, cœur économique de la ville, fait office de carrefour pour partir à la découverte des différents quartiers, chacun ayant sa renommée : Chelsea, le berceau de la mini-jupe et du mouvement punk ; Abbey Road, lieu de pèlerinage des fans des Beatles ; Soho, lieu de naissance des Swinging Sixties ; Camden Town, reconnu pour ses marchés aux puces et sa culture alternative. Il y a également des endroits indissociables de ce bouillonnement artistique comme la Whitechapel Gallery, le Southbank Center et le Royal Academy of Arts. Ville de dualité et de tous les écarts, Londres vibre autant à travers la monarchie qu'à travers la musique punk.

Ère numérique oblige, le visiteur pourra compter sur une nouvelle application (Mon MCQ), à télécharger sur son smartphone, pour obtenir des informations supplémentaires en « réalité augmentée ». Ainsi suffira-t-il de cadrer le gilet des Sex Pistols pour entendre leur musique, ou de poser le même geste devant la photo du mannequin Twiggy pour la voir s’animer en pictogrammes, sur un air de Tom Jones. Notons une création murale triptyque du père de l’art abstrait Ben Nicholson ; une vitrine consacrée aux Beatles dont deux lithographies signées John Lennon accompagnées de la chanson « Give Peace a Chance », ainsi que l’un de ses costumes de l’époque des Fab Four. Même le véritable taxi londonien, prêté par le Pub St-Alexandre, livre certains de ses secrets grâce à cette technologie. En complément de l’exposition, le Musée de la civilisation fera souffler un vent british tous azimuts dans ses murs, avec la présentation de nombreuses activités culturelles et éducatives. Toutes les fins de semaine de l’été, la cour intérieure s’animera avec des reprises de chansons des Bowie, Pink Floyd, Adele, Coldplay et Beatles, gracieuseté de six étudiants de la Faculté de musique de l’Université Laval. À signaler également, des visites guidées visant à faire découvrir quelques influences britanniques méconnues du Vieux-Québec. Conférences, longs-métrages, concerts de musique classique et menu spécial d’inspiration britannique au Café 47 complètent la programmation. ||

Information