Swiss Beatles Fan Club: La renaissance créative des Beatles par la méditation

5 juin 2018

La renaissance créative des Beatles par la méditation

La renaissance créative des Beatles par la méditation

Pleine conscience et méditation font partie des disciplines les plus populaires des personnalités, dans des domaines aussi variés que les affaires ou les arts. Mais même avant que la méditation gagne ses lettres de noblesse, certaines figures publiques en ont tiré leurs plus grands succès et idées. Des recherches ont démontré que la méditation pouvait décupler l'attention et la créativité. Une étude datant de 2011 a montré que la méditation pouvait améliorer à la fois la pensée divergente, qui aide à générer de nouvelles idées, et la pensée convergente, liée à la résolution des problèmes. Comme de plus en plus d'études prouvent les multiples bénéfices de la méditation, un nombre grandissant d'artistes, écrivains, musiciens, athlètes et entrepreneurs se tournent vers cette discipline pour explorer leur potentiel créatif le plus profond.

Les Beatles ont connu une sorte de renaissance créative pendant leur pèlerinage de 1969 à Rishikesh, en Inde, lors d'une visite à l'ashram du gourou Maharishi Mahesh Yogi. Le groupe et Maharishi Mahesh Yogi ne se sont pas séparés en très bons termes (les garçons dans le vent ont déclaré qu'ils n'étaient plus les disciples spirituels du yogi, et John Lennon a écrit « Sexy Sadie » comme un commentaire caustique sur les avances sexuelles de Maharishi sur les femmes de l'ashram qui furent par la suite démenties par deux Beatles et dont Lennon s'excusa de ses propos [ voir le lien « Information » ci-dessous ] ), mais toute cette méditation peut avoir servi leur musique. Paul McCartney, George Harrison et John Lennon ont écrit une quantité de chansons pendant leur séjour en Inde et dans la période suivant immédiatement leur voyage, dont un grand nombre serait gardé pour le White Album. Entre 40 et 48 chansons auraient été composées sur la rive du point de confluence de la rivière Chandrabhaga et du Gange. « Malgré les problèmes d'entente entre les Beatles et le maharishi, l'expérience - qui n'a duré que huit mois, d'août 1967 à avril 1968 - semble avoir ouvert les vannes de la créativité et les a sauvés de ce qui semblait être une ornière créative », a écrit le New York Times en 2008.

Paul McCartney décrit son séjour en Inde à David Lynch : « C'était super, très franc, très simple, il n'y avait rien de spécial dans cet endroit. Vous vous leviez, alliez prendre votre petit-déjeuner, parliez un peu avec les autres membres du groupe. On revenait ensuite pour la méditation du matin. On avait des petits chalets, des sortes de petites chambres, petites mais suffisantes. On s'asseyait pour méditer, puis venait le temps du déjeuner, et l'on parlait et discutait. On méditait à nouveau dans l'après-midi. On rencontrait parfois Maharishi à l'occasion d'une réunion, vous lui parliez de vos expériences de méditation et il vous guidait. Le soir il y avait une session de " questions-réponses ". C'est le genre de choses qui se passaient tous les jours. [...] Quand on ne méditait pas, nous avions nos guitares avec nous. On a pas mal composé et écrit, c'était très inspirant. » George Harrison déclara avoir « tout l'argent dont on pourrait jamais rêver, toute la renommée que l'on pourrait jamais souhaiter » mais que cela ne procurait pas la « paix intérieure » qu'il pensait trouver à cet endroit. ||

Photo de titre : ashram de Rishikesh (Inde, 1968). De gauche à droite - Pattie Boyd, John Lennon, Mike Love, Maharishi Mahesh Yogi, George Harrison, Mia Farrow, Donovan, Paul McCartney, Jane Asher et Cynthia Powell. Ci-dessous - Ringo Starr, John Lennon et Paul McCartney.


Information